• NEWS

🇰🇿 350 Antilopes SaĂŻga retrouvĂ©es mortes au Kazakhstan

PAR LOUISE NAULLEAU ET MARIA AMBROSINI.

Triste nouvelle annoncĂ©e par le Kazakhstan au dĂ©but du mois de mai. 350 Antilopes SaĂŻga, espĂšce menacĂ©e d’extinction, ont Ă©tĂ© retrouvĂ©es mortes sur le territoire. À qui la faute ?Braconnage ? Chasse ? Maladie ? Il n’en est rien. Leurs morts seraient dues Ă  un phĂ©nomĂšne mĂ©tĂ©orologique commun : la foudre.



Le Kazakhstan a annoncĂ© vendredi 14 mai, avoir retrouvĂ© environ 350 carcasses d’Antilopes SaĂŻga, une des rares espĂšces d'antilopes eurasiatiques. L’animal est un vĂ©ritable symbole pour ce pays situĂ© Ă  la jonction de l’Europe et de l’Asie.


Reconnaissable grĂące Ă  son long museau enflĂ© qui pourrait faire penser Ă  une trompe d’élĂ©phant, l’Antilope SaĂŻga est classĂ©e en danger d’extinction, par l’ONG WWF (le Fonds Mondial pour la Nature), depuis la fin du siĂšcle dernier. Elles ont d’ailleurs frĂŽlĂ© la disparition totale, plusieurs fois au cours de l’Histoire. En effet, comme beaucoup d’animaux, son histoire avec l’Homme est semĂ©e d’embĂ»ches.



Durant l’époque soviĂ©tique, sa chasse Ă©tait totalement interdite. Puis des quotas de chasse relativement stricts, ont Ă©tĂ© mis en place. Enfin, l’ñge d’or pour cet animal aux traits si particuliers, prit dĂ©finitivement fin lorsque le Kazakhstan devint indĂ©pendant. Elles Ă©taient environ 2 millions sur le territoire
 Mais elles ont bien failli disparaĂźtre en quelques annĂ©es en raison du braconnage. Aujourd’hui, on dĂ©nombre environ 50 000 individus dont la trĂšs grande majoritĂ© est prĂ©sente au Kazakhstan.


C’est la foudre, et non l’Homme, qui serait Ă  l’origine de cette tragĂ©die, telle est la conclusion du ministĂšre de l’Écologie Kazakh. Des traces d’impacts de foudre ont Ă©tĂ© retrouvĂ©es sur les cadavres du bovidĂ©. Ce drame a eu lieu pendant la saison de mise Ă  bas de l’antilope.


Comme beaucoup d’autres, cet animal est aussi victime du comportement des ĂȘtres humains. Il souffre de la destruction de son habitat, de l’expansion des activitĂ©s humaines, et du braconnage, encore aujourd’hui. En effet, les cornes d’antilopes saĂŻga sont trĂšs prisĂ©es en mĂ©decine chinoise, pays voisin du Kazakhstan.


Mais tout n’est pas tout noir pour ce bel animal : 500 naissances d’antilopes saĂŻga ont Ă©tĂ© recensĂ©es en 2020. En comparaison, en 2019, seules quatre naissances avaient Ă©tĂ© rĂ©pertoriĂ©es. Un vĂ©ritable baby-boom qui a Ă©tĂ© possible grĂące aux actions de l’ONG WWF (World Wildlife Fund), mais aussi grĂące aux efforts de conservation initiĂ©s par le gouvernement. Il ne reste plus qu’à souhaiter un meilleur avenir Ă  l’antilope saĂŻga.


Cette histoire vous en rappelle une autre... ?


Louise Naulleau et Maria Ambrosini

0 commentaire