• RENCONTRE

LE HOT VOG LE PLUS TENDANCE

PAR ELOÏSE MAILLOT.

Hot Vog, c’est la toute dernière tendance à Paris. Si vous ne l’avez pas encore goûté, dépêchez-vous !



Le sandwich végétal a commencé à conquérir toutes les fashionistas en quête de nourriture veggie saine, tendance et gluten free et surtout rapide à manger. Les enfants en sont dingues et les parents aussi.



La collab avec le pape de la cuisine vegan, Sébastien Kardinal, a beaucoup fait parler de ce délicieux sandwich made in newyork, un basique très classique, revisité à la sauce fashion parisienne.


Mais Hot Vog est bien plus qu'une simple tendance !

Il témoigne d'une nouvelle façon de consommer qui touche tout le monde.

Le dernier-né en terme de sandwich hype ? Le Berliner. Le cadet de Hot Vog dont la maman, Alexia Abtour, a répondu présente pour tout nous raconter sur son nouveau bébé et sa petite entreprise.

Après avoir été avocate en droit des affaires, elle a été prise d'une envie de révolutionner la street food et de revisiter le Hot Dog version choucroute végétale.



Depuis combien de temps existez-vous ?

Mai 2017.


Qui mange vos hot vog ?

Beaucoup de 20/35 ans et d’ados commencent à les goûter, pour la cause animale. Je n’ai pas de clientèle cible. Une fois testé, ça devient bon ! Il faut accepter de passer le pas. Devenue végétalienne, je ne pouvais pas manger de hot-dog. Je devais prendre des graines, des fruits secs, des tomates cerises... Si j’avais envie de choper un sandwich sympa, je ne pouvais pas. Allez en trouver un ! Je voudrais mettre du végétal partout. Pourquoi ne donnerait-on pas ce choix aux gens ? C’est irrespectueux de ne pas le proposer.


Combien de boutiques avez-vous ?

Nous avons trois points de vente : un corner à Aéroville, près de Roissy ; rue Vavin dans le 6è à Paris, le quartier estudiantin où nous faisons des happy-hours de 15h à 18h avec un hot-vog à 5€ et les deux à 10€, puis le pop-up au Jardin d’Acclimatation. Il y a plusieurs formats économiques, chacun a son public. Je pense que les vegan sont une communauté. Aujourd’hui, les réseaux sociaux permettent de s’informer. Les étrangers sont plus bienveillants que les français, ils sont très contents de trouver des alternatives. Il y a quatre ou cinq ans, c’était trop tôt.


La Fondatrice de Hot Vog, Alexia Abtour


Comment l’idée est-elle née ?

J’étais avocate en droit des affaires. J’avais envie de changer de vie. Je suis allée voir ce qui manquait à ma communauté. Mon idée était de faire quelque chose de jeune et de faire du bien ! Je me suis dit, j’ai 50 ans, je suis quasi une des plus vieilles dans le secteur. J’y suis arrivée pour des raisons de santé. J’ai eu la maladie de Crohn à treize ans, j’ai failli mourir. Tous ces changements sont progressifs. Si ma garde-robe a été faite avant que je change de mode de vie, ça fait longtemps que je ne mange plus de viande et le reste, ça fait trois-quatre ans. Je ne supportais pas les laitages et après, la conscience animale est là. On ne peut pas l'ignorer. Si c’est bien présenté, si il y a quelque chose d’intelligent derrière, il n’y a pas de raisons que ça ne marche pas.


Parlez-nous de vos produits ?

Je les ai voulus très proches du standard newyorkais. Je pense que si l'on propose quelque chose de très loin des habitudes culinaires d’un omnivore, s’il n’est pas curieux de nature, il sera réfractaire. Et puis le mélange des saveurs a été une bonne idée pour amener les gens à goûter. Mes amis adorent maintenant. Tous mes amis juifs mangent chez moi. Je peux leur apporter des gâteaux pour ceux qui ne mélangent pas la viande et le lait. Les amis de mes filles de vingt ans adorent également. Quelques unes sont devenues végétariennes. Et puis, il y a aussi tout ce qui est lié à la planète. Je voudrais faire mieux encore. Tout est en papier recyclable même si ça nous coûte plus cher. Réussir seule n’a pas d’intérêt, j’ai commencé des collab très importantes à mes yeux (Good Spoon, les cookies de chez Freely, le ketchup de chez Oscar). Je trouve ça très sympa de monter ensemble, l’idée est d’être vertueux. Notre pain, un peu brioché, est livré tous les jours et fait par un artisan boulanger !



Quels sont vos futurs projets ?

On a convaincu le Jardin d’Acclimatation d’accepter notre concept. On y a installé un food-truck permanent, avec des gaufres végétales, des hot-vog et des gâteaux vraiment fait-maison végétaux. Beaucoup de gens viennent avec leurs enfants intolérants au lactose. Il y a aussi tous ceux avec des convictions religieuses. C’est pour tout le monde !



HOT VOG

Points de vente :

10, bis rue Vavin - 75006 Paris.

Jardin d’Acclimatation, Route du Bois de Boulogne - 75116 Paris.

Pop-up La Grande Epicerie de Paris 80, rue de Passy - 75016 Paris.

Parly 2, 2 avenue Charles de Gaulle - 78150 Le Chesnay

Aéroville 30, rue des Buissons - 95700 Roissy en France


Eloïse Maillot

0 vue
  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved