• ARTICLE

YANN ARTHUS-BERTRAND SUR LE TOIT DE LA GRANDE ARCHE

PAR ELOÏSE MAILLOT.

A l’occasion de ses 30 ans, La Grande Arche de la Défense a organisé sa première rétrospective : L’exposition de Yann Arthus-Bertrand a lieu jusqu’au 1er décembre 2019, sur son toit à Paris. Intitulée 'Legacy, l'héritage que nous léguons à nos enfants'





Le célèbre photographe expose 250 photos et 5 films comme un témoignage unique sur l’état du Monde, dans un espace d’exposition de 1200m2.

''Legacy'' représente presque 50 ans de travail photographique et cinématographique de Yann Arthus-Bertrand.




«Le changement climatique et la disparition de la biodiversité nous concernent toutes et tous. En effet, ces 2 phénomènes, et d’autres, mettent en péril la survie de l’espèce humaine donc la nôtre et celles de nos descendants. Le temps pour réagir et y faire face est court. Il n’y a pas de guide universel, mais tout le monde peut apporter sa contribution à la préservation de la planète » Yann Arthus-Bertrand.

Lion se faisant mordre par son lionceau, réserve nationale du Maasaï Mara, Kenya



UN TÉMOIGNAGE UNIQUE SUR L’ÉTAT DU MONDE


Le toit de la Grande Arche propose une lecture thématique plutôt que chronologique de l’œuvre de Yann Arthus-Bertrand.


Ses premières photographies prises au Kenya en montgolfière, celles des Bestiaux où les propriétaires posent avec leurs animaux, les portraits des Français, et son grand projet «la Terre vue du ciel », véritable état des lieux du monde.


C’est avec le premier sommet sur le développement durable à Rio que son travail sur la Terre vue du ciel a débuté. Pendant ses nombreuses années passées à photographier la terre, il a vu changer la Terre. L’impact de l’Homme se ressent vu du ciel.

Ce que donnent à voir ses photos, les experts et les scientifiques le disent en chiffres et ils sont alarmants. Les signaux d’alarme se multiplient.


Avec ses photographies, ses films et la Fondation GoodPlanet, YAB œuvre à la sensibilisation du public et à l’élaboration de solutions concrètes en faveur d’un mode de vie plus responsable, plus respectueux de la planète et de ses habitants.



La question est : qu’allons-nous transmettre aux générations futures ? Et quelle est notre responsabilité ?



UNE VOLONTE : FAIRE PRENDRE CONSCIENCE


Le projet «La Terre Vue Du Ciel» est initié en 1992, suite à la première conférence de Rio, sur une idée simple mais ambitieuse : faire un état des lieux du monde avant l’an 2000.


Depuis, ce travail mondialement reconnu est l’œuvre d’une vie : photographier et documenter en survolant les pays du monde. Embrasser d’un regard la planète afin d’en montrer la beauté menacée. Réaliser un constat historique et visuel sur l’impact de l’Homme sur la Terre. Ce travail a changé sa vie.


Casse d'automobiles, Saint-Brieux, Côtes d'Armor, France



La Terre vue du ciel souligne que les niveaux et modes actuels de consommation, de production et d’exploitation des ressources, ne sont pas viables à long terme. Elle illustre une étape décisive, où l’alternative qu’offre le développement durable doit aider à provoquer les changements qui permettront de "répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs".


Ces changements, cet engagement effectif dans la voie du développement durable, ne dépendent pas seulement des volontés des gouvernements et des puissants de ce monde.


Chacun, individuellement, a un rôle à jouer pour l’avenir de la planète, chacun a le pouvoir et le devoir d’agir et de se mobiliser, en masse, pour influencer les décideurs.


Par ses photos, Yann Arthus-Bertrand nous offre les moyens de cette prise de conscience.

Le livre est devenu un best-seller, traduit dans plus de 25 langues et vendu à 4,3 millions d'exemplaires.


Aucun musée ne voulant présenter son travail, YAB invente les expositions dans la rue avec l'aide du Sénat, la première étant rue de Médicis à Paris. C'est un grand succès et plus de 2 millions de personnes verront cette expo. Plus de 200 expositions ont été ainsi présentées dans le monde.


Gengis Khan du Domaine Sacré, siamois foreign white, appartenant à Mme Christiane Merckx


www.yannarthus-bertrand.org

www.goodplanet.org

Tous les projets ont été ‘’compensé carbone’’ : Yann Arthus-Bertrand et sa Fondation Good Planet ont investi dans des projets de reforestations et d’énergie renouvelable pour compenser les émissions de gaz à effet de serre générées par de projet.

www.action carbone.org


Infos pratiques :

Le billet d’entrée donne accès au toit de la Grande Arche par les ascenseurs panoramiques

et à l’exposition, 7j/7, de 10h à 19h.

Dernière montée à 18h30. Tarif compris entre 7 € et 15 €

Le dernier jour de l'exposition, 1er décembre 2019, une vente aux enchères exceptionnelle de l'intégralité des œuvres signées et exposées sera proposée sur le toit de la Grande Arche, au profit de la Fondation GoodPlanet. Un site internet référençant les œuvres sera mis en ligne à ce sujet.

Renseignements : www.lagrandearche.fr

Accès : M°1, T2 ou RER A, arrêt La Défense Grande Arche

#GrandeArche #LGA #LeToitDeLaGrandeArche #YannArthusBertrand #GoodPlanet

#Woman #exposition #green #environnement

Eloïse Maillot

  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved