• NEWS

BREAKING NEWS : FIN DES ANIMAUX SAUVAGES DANS LES CIRQUES, LES ÉLEVAGES DE VISONS ET DELPHINARIUMS

PAR ELOÏSE MAILLOT.

Barbara Pompili, Ministre de la Transition Écologique a annoncé dans la matinée que "le gouvernement engage aujourd'hui un tournant majeur, pour les animaux sauvages dans notre société. Fauves, éléphants, singes, dauphins ou encore visons : Il est temps d'ouvrir une nouvelle ère dans notre rapport à ces animaux"




Lors d'une Conférence de presse qui s'est déroulée ce matin, la ministre de la Transition Écologique Barbara Pompili, a annoncé une suite des mesures historiques en faveur du bien-être animal :

  • La fin progressive de la présence d'animaux sauvages dans les cirques itinérants.

  • La fin de la présence d'orques et de dauphins dans les Delphinariums inadaptés à leur besoin de mammifère marins, avec arrêt immédiat de leur reproduction et interdiction de l'acquisition de nouveaux cétacés captifs.

  • La fin des élevages de visons pour leur fourrure en France, sous 5 ans.

  • Le soutien aux actions collectives des parcs zoologiques pour l'amélioration des conditions de détention des animaux.



Après la suspension de la chasse à la glu il y a quelques semaines, c'est une autre véritable victoire pour les acteurs de la cause animale, et les animaux.



Toutes ces décisions gouvernementales s'inscrivent dans le cadre du travail de fond effectué depuis des années par les associations d'animaux afin de sensibiliser le public et nos dirigeants. La Ligue de Protection des Oiseaux, One Voice, 30 Millions d'Amis, Paris Animaux Zoopolis pour ne citer qu'eux... rejoints tout récemment par le Référendum pour les Animaux dont l'action a fortement contribué à informer les Français et a pesé dans le débat public national ces derniers mois.



En effet, l’interdiction des élevages à fourrure et des spectacles avec animaux sauvages, figuraient parmi les 6 propositions du RIPAnimaux.



Alors que dans le cadre de la stratégie « Animal en ville », la Ville de Paris avait voté l’interdiction des autorisations d’installation pour les cirques utilisants des numéros avec des animaux sauvages dans la capitale, dès 2020, la Ville de Bourges, après une séance au Conseil municipal jeudi 17 septembre dernier, a annoncé que la mairie adresserait ''un courrier aux cirques en les remerciant de bien vouloir venir sans animaux".


C'est aujourd'hui une prise de conscience suivie d'une mesure nationale, qui s'organisent.



EST-CE SUFFISANT ? LA MOBILISATION CONTINUE


Alors qu'Hugo Clément annonce une mobilisation jusqu’à l'obtention d'avancées sur leurs autres demandes (Fin de l’élevage en cage et intensif ; Interdiction de la chasse à courre et du déterrage ; Interdiction de l’expérimentation sur les animaux quand des alternatives existent) , One Voice, qui a vu en 21 ans de campagne pour l’arrêt des cirques en France, les deux tiers des cirques renoncer aux spectacles avec animaux, réagit par voie de presse :


" De quoi parle-t-on exactement ? D'une loi ? D'ordonnances ? D'arrêtés ? Comme trop souvent en France à ce sujet, on a attendu bien longtemps pour des avancées floues et minimales. Mais personne n’est dupe. Ces mesures vont dans le bon sens, mais sont trop faibles, sont loin de balayer assez de sujets et bien en deçà des attentes sociétales ! Cinq ans pour fermer 4 élevages de visons dont 2 sont traînés en justice ? Il était grand temps ! ; Pas de date pour la fin des cirques... le dressage occulté et des approximations dans la mise en œuvre ! ; Les marathoniens de l’océan sortiront des bassines chlorées a minima dans 7 ans."



Pour Muriel Arnal, Présidente de One Voice :

" Ces annonces arrivent après plus d’un an d’attente. Ce ne serait pas inquiétant si elles n’étaient pas si floues. Plus de vingt-trois pays en Europe ont déjà légiféré avec clarté ! L’Inde, New York ont légiféré ! On attendait de la France un rugissement pour tous ces animaux en souffrance, elle a timidement miaulé… ".

''Une autre question se pose : où vont aller les orques dans 2 ans ?'' One Voice.


Rappelons que la Pologne, deuxième fournisseur de fourrure au monde va fermer ses élevages de visons et que les Pays-Bas ferment les leurs (160 élevages de visons) en mars, "quand ils avaient prévu 3 ans pour le faire" précise One Voice.



Dans ce contexte, Barbara Pompili envisage la création d'un sanctuaire et rappelle sa 'conviction profonde' : "L'animal sauvage est 'un être à préserver et à respecter dans son intégrité".


Reste à réfléchir et à informer sur le modus operandi et les dates de la mise en application des ces nouvelles mesures gouvernementales à échelle nationale, et sur le sort des animaux qui en sortiront vivants et libres ?


Eloïse Maillot

Pour vous inscrire au Référendum pour les Animaux : www.referendumpourlesanimaux.fr

#onevoice #barbarapompili #animaux #cirques #referendumpouranimaux #simoncini #xavierniel #granjon #jag #jacquesantoinegranjon #animals #france #ministreecologie #ecologie #nature #environnement #green #biodiversite #faune #flore #LPO #hugoclement #delphinarium #liguedeprotectiondesoiseaux #30millionsdamis #brigittebardot #BB #fondationbrigittebardot #zoopolis #visons #fourrure #stopfourrure #zoo #droitdesanimaux #animalsrights #transitionecologique

  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved

N° ISSN 2739-8757