👜 CABAS CAGOU : LES ACCESSOIRES CALÉDONIENS EN CUIR VÉGÉTAL

PAR ÉNAËLLE DESCHAMPS, AMBASSADRICE NOUVELLE-CALÉDONIE.

Caroline vit depuis huit ans maintenant en Nouvelle-Calédonie. Elle y a créé, en mai 2018, la marque Cabas Cagou, qui propose des créations en cuir végétal de liège et d’ananas.





LE SAVIEZ-VOUS ?

Le cagou est un oiseau endémique emblématique de la Nouvelle-Calédonie. Un drôle d’oiseau au plumage gris, qui ne vole pas, et qui « aboie ». Il est aujourd’hui protégé, sa population ayant été fortement impactée ces dernières années.


Crédit photo : @Vincent Chaigneau

PrésentatioN

Caroline a toujours fait de la couture, bien avant d’en faire son métier. Après un BTS en matériau souple, et pour satisfaire à son besoin grandissant de créer, elle entreprend des études de stylisme à l’IBSM, Mode et Marketing de Bordeaux.


Quelques années Ă  Paris et retour Ă  Bordeaux, où elle s’installe à son compte. Et puis, dix ans plus tard, c’est l’installation au bout du monde.

Parce qu’elle est végétarienne et soucieuse de son impact environnemental, et que l’industrie du cuir animal la bouleverse et la choque profondément, Caroline se tourne vers le cuir végétal, et notamment le cuir de liège, une « matière géniale avec des propriétés vraiment intéressantes », dit-elle quelques étoiles dans les yeux. Matière durable, résistante, imperméable, le cuir de liège a tout bon. Quant au cuir d’ananas, le fameux « Piñatex », élaboré à partir de feuilles, il n’est pas en reste.


Ainsi, Caroline crée pour Cabas Cagou des sacs, portefeuilles, pochettes, trousses, couverture d’agenda, ceintures...



Et les couleurs des doublures ? Des teintures végétales créées par une entreprise textile locale, Warna. Pour un résultat vraiment sympa...




Parmi ceux et celles qui craquent pour un sac Cabas Cagou, il y a bien sûr les végés qui refusent la consommation de cuir, mais pas que... Pour d’autres, c’est la découverte d’une alternative qui n’a rien à envier, que ce soit en terme de qualité et de durabilité du produit, au cuir animal.


Se tourner vers le cuir végane, c’est éthique et bon pour l’environnement. C’est défendre un mode de consommation durable, écologique, humain, sans rien sacrifier au style, le cuir végétal étant aujourd’hui utilisé par un nombre croissant de stylistes et designers.



Les doublures des sacs sont en tissu biologique certifié GOTS (Global Organic Textile Standard).



L'HORREUR DE L'INDUSTRIE DU CUIR

C’est plus d’un milliard d’animaux qui sont tués dans le monde chaque année pour le commerce du cuir : vaches, agneau, chèvre, chien, chat, crocodiles, autruches... tout y passe.


Difficile de savoir de quel animal provient le cuir que l’on achète.

La majeure partie du cuir commercialisé provient de Chine, où il n’existe pas de sanctions contre la maltraitance animale et où environ 2 millions de chats et de chiens sont tués chaque année pour leurs peaux. Ce qui se passe dans les abattoirs est d’une horreur absolue : dépeçage d’animal vivant, matraquages, égorgements...

Tout comme la fourrure, le cuir est chargé de produits toxiques pour éviter sa décomposition : formaldéhyde, dérivés de goudrons, colorants à base de cyanure...


Les tanneries font partie des dix industries les plus toxiques à l’échelle mondiale. Pour cette raison, le processus a été abandonné dans la plupart des pays d’Europe et aux USA, les opérations sont délocalisées.



Enaëlle Deschamps, Ambassadrice Nouvelle-Calédonie













CABAS CAGOU

www.cabascagou.com (site en construction) https://www.facebook.com/cabascagou.nc

+687 82 86 55 cabascagou@gmail.com

  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg
  • Linkedin Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved

N° ISSN 2739-8757