• ARTICLE

✌️ Canada Goose arrête définitivement la fourrure

PAR CAMILLE DAVIES ET ELOÏSE MAILLOT.

C’est la fin d’un combat que menaient les associations et les mobilisateurs, qui dénonçaient la cruauté animale subie par les coyotes, pour la production de parkas avec ses doublures et capuches en fourrure, par la célèbre marque Canada Goose. En 2020, l’entreprise canadienne avait déjà fait un premier pas en s'engageant à n’utiliser exclusivement de la fourrure déjà existante, dans sa chaîne d'approvisionnement et à récupérer la matière animale sur les anciens manteaux de ses clients.




Canada Goose n’a pas eu d’autres choix que d’évoluer vers une pratique éthique et respectueuse des animaux, en annonçant officiellement sur son compte Instagram, qu'elle arrêtait définitivement la fourrure il y a 24 heures ! Finie la capuche liserée du pelage du coyote que l'on croisait partout dans la rue, devenue le véritable emblème de la marque.



C’est une belle victoire, avant tout pour les coyotes ! C'est également un signal très fort au monde de la mode, en faveur de la lutte contre la maltraitance animale. Parmi les nombreuses mobilisations lancées par les associations, la PETA a fortement contribué à changer les pratiques des grandes entreprises de l'industrie de la mode et du luxe, ces dernières années. Face à cette pression, Canada Goose a annoncé qu’elle arrêtait la fourrure dans ses prochaines Collections, mais de manière progressive.


D’ici fin 2021, la marque de vêtements cessera d’acheter de la fourrure et s’engage à ne plus en utiliser, dès 2022. Depuis des années, ces animaux sont capturés et tués dans des conditions atroces pour répondre à la tendance de ses manteaux, et ce, malgré les nombreux appels aux boycotts auxquels Canada Goose restaient insensible. Apparemment... pas si insensible que ça, face à un marché de la mode en pleine transformation et où porter de la fourrure devient totalement ringard... et plus du tout 'fashion victim', il fallait prendre des mesures économiquement viables et rapidement.


« Notre objectif a toujours été de fabriquer des produits offrant une qualité exceptionnelle, une protection contre les éléments et des performances adaptées aux besoins des consommateurs ; cette décision transforme la façon dont nous continuerons à le faire », a déclaré le président et chef de la direction de Canada Goose, Dani Reiss.



Canada Goose a largement été ciblée par PETA (People for the Ethical Treatment of Animals), pour le mauvais traitement et la maltraitance des animaux. Human Society International (HSI) a également contribué à ce combat, pour veiller au respect des droits des animaux et pour lutter contre la production de fourrure dans le monde. « Il s'agit d'une étape capitale dans la disparition de la mode cruelle de la fourrure », a déclaré Claire Bass, directrice exécutive de HSI Royaume-Uni.

Néanmoins, Canada Goose continue toujours d’utiliser les plumes de canard et le duvet d’oie dans ses vestes.

« PETA va maintenant réengager l'entreprise pour faire pression pour qu'elle mette fin à son utilisation de plumes, dont les oies et les canards continuent de souffrir. », a déclaré la présidente de PETA, Ingrid Newkirk.



La fin d’une tendance


Canada Goose est l’une des dernières entreprises à prendre ces mesures. Jean-Paul Gautier, Prada, Valentino, Balenciaga et Gucci les ont déjà adoptées, suite à une forte baisse de la demande. Une réelle prise de conscience naît quant aux souffrances des animaux, dans le monde de la mode ainsi qu'à la tête des gouvernements de différents pays.




Les lois changent également. Israël est devenu le premier pays au monde à interdire la vente de fourrure, une loi qui sera promulguée en 2026, tandis que la Californie a signé une interdiction de production et de vente de fourrure, sur tout son territoire à partir de 2023.



New-York suit également le pas, avec Bloomingdales et Saks.

Un nouveau monde. La Nouvelle Veg, on vous dit. 💫


Camille Davies et Eloïse Maillot

 

PETA

www.peta.com



0 commentaire

Posts similaires

Voir tout