top of page
  • Photo du rédacteurNEWS

Carrefour lance une coalition internationale pour accélérer les ventes d’alternatives végétales

par Eloïse Maillot.


Carrefour lance une coalition internationale pour accélérer les ventes d’alternatives végétales avec 7 partenaires industriels.




En 2018, le Groupe Carrefour, fort d’un réseau de plus de 14 000 magasins dans 43 pays, lançait Act for Food. Avec un chiffre d’affaires de 90,8 milliards d’euros en 2022, ce leader mondial du commerce alimentaire, s'inscrit comme un acteur incontournable de la transition végétale et veut celle-ci la " raison d’être de l’entreprise". Dans le cadre de son plan Carrefour 2026, le Groupe se donne pour objectif d’atteindre 500 M€ de ventes de produits à base de protéines végétales d'ici à 2026 en Europe, soit une augmentation de 65 % par rapport au niveau de 2022.

Pour accélérer et fédérer autour de cet objectif le maximum de partenaires, Carrefour lance une coalition avec 7 industriels majeurs qui la rejoignent dès sa création :

  • Danone

  • Unilever

  • Bel

  • Andros

  • Bonduelle

  • Nutrition & Santé

  • Savencia



Tous s’engagent à réaliser 3 Mds€ de chiffre d’affaires sur les alternatives végétales d’ici à 2026, à travers un ensemble d’actions communes.



Une coalition pour une alimentation respectueuse de l'environnement et accessible


Dans un contexte où la préoccupation pour l'environnement s'intensifie, une coalition d'acteurs majeurs de l'industrie alimentaire se forme pour répondre à la demande croissante des consommateurs en quête d'une alimentation à la fois plus accessible et plus respectueuse de l'environnement.


La montée en puissance du flexitarisme et du végétarisme est indéniable. Entre 2015 et 2023, le nombre de foyers comportant au moins une personne se définissant comme flexitarienne a doublé, passant de 25 % à 45 %. De même, la part de foyers ayant au moins une personne végétarienne a, elle aussi, doublé, atteignant désormais 3,0 %. Cette tendance témoigne d'un changement profond dans les habitudes alimentaires des consommateurs, qui se tournent de plus en plus vers les protéines végétales.




Outre la recherche de nouvelles saveurs et l'adoption d'une alimentation plus saine, les alternatives végétales se présentent également comme une réponse à l'inflation croissante. Les protéines végétales, telles que les lentilles ou les pois, offrent une alternative économique aux protéines animales plus coûteuses.


Au-delà de l'aspect économique, l'incorporation de protéines végétales dans l'alimentation présente un avantage environnemental considérable. L'alimentation représente près d'un quart des émissions de gaz à effet de serre de la France(1), et diversifier son régime alimentaire avec des protéines végétales constitue une manière efficace de réduire ces émissions.


Une initiative majeure dans cette direction émane de Carrefour, qui s'est engagé à réduire ses émissions indirectes de CO2 de 29 % d'ici à 2030 dans le cadre de son plan stratégique Carrefour 2026. L'augmentation des ventes de produits d'origine végétale jouera un rôle significatif dans la réalisation de cet objectif ambitieux.



Une coalition fédérant des industriels majeurs et ouverte à tous


Cette coalition unique rassemble Carrefour, sa marque distributeur, et sept autres partenaires industriels. Ces acteurs opèrent dans une large gamme de catégories de produits complémentaires, allant des boissons végétales aux légumineuses, en passant par les plats cuisinés, les desserts végétaux, et même les produits similicarnés. Ils ont déjà fait leurs preuves en travaillant ensemble lors d'événements majeurs tels que "Le meilleur du végétal" en 2022, organisé sous l'égide de Carrefour, ou encore lors du concours international de start-ups sur le végétal en juin de la même année.


Pour garantir la progression de cette initiative, la coalition mettra en place un comité de pilotage composé de représentants des huit acteurs fondateurs. Ce comité se réunira régulièrement pour évaluer les résultats obtenus et définir les opérations commerciales collectives à mettre en œuvre.



Parmi les objectifs majeurs de la coalition, on compte le lancement de nouvelles références de produits végétaux, la recherche d'innovations pour améliorer les goûts et les saveurs, l'organisation d'événements promotionnels marquants, la proposition de recettes aux clients pour faciliter la cuisine de ces nouveaux produits, ainsi que le partage de bonnes pratiques favorisant le développement des alternatives végétales.


Cette coalition, en réunissant des acteurs de premier plan autour d'un objectif commun, ouvre la voie à une alimentation plus respectueuse de l'environnement, accessible à tous, et capable de répondre aux attentes grandissantes des consommateurs en quête de nouvelles saveurs et d'un mode de vie plus durable.


Reste à savoir si les produits proposés seront équilibrés, de qualité et ne représenteront pas une ultime version végétalienne comme le pendant green de la malbouffe carnée industrialisée, reproche croissant fait à la nourriture végé qui risque d'aller de plus en plus de pair avec son développement sur le marché et la concurrence des grands groupes, et si les prix seront en effet, pour les consommateurs, plus abordables.


Affaire à suivre.


Eloïse Maillot


(1)Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, « La décomposition de l’empreinte carbone de la demande nationale de la France par postes de consommation : transport, alimentation, habitat, équipements et services », Document de travail, 2022.


#carrefourfrance #danone #unilever #andros #bonduelle #savencia #bel #nutritionetsanté




4 commentaires
bottom of page