• ARTICLE

COMMENT L'HUMAIN A-T-IL MODIFIÉ LE CERVEAU DES CHIENS ?

PAR MARIE HECKENBENNER.


Et si le chien était vraiment le meilleur ami de l’Homme ?

Depuis des années, les amoureux des chiens l’affirment, ces derniers seraient plus intelligents qU'on ne LE croit.

Et la science vient de le prouver !





Ils peuvent manifester de la jalousie, se montrer affectifs, saisir nos indices et nous réconforter… Pendant des milliers d’années, ces capacités ont été développées par les chiens au cours de l’évolution, bien aidés par la génétique et l’Homme. Ces changements se sont poursuivis au cours du temps, en fonction des mutations de mode de vie de nos sociétés. Et l’évolution des traits canins se serait faite en parallèle avec l’évolution humaine.


gif


COMPRENDRE LE CERVEAU DES CHIENS


Du chihuahua au labrador, en passant par le border collie, le chien a la particularité de regrouper des types de morphologie totalement différents au sein d’une même famille. Pour la première fois, une étude de l’Université de Géorgie, aux Etats-Unis vient de prouver que ces modifications génétiques ont aussi altéré le développement du cerveau de nos canidés.


Publiée en juillet dernier dans The Journal of Neuroscience, portant sur l’anatomie du cerveau des chiens, cette étude affirme que l’empreinte humaine serait plus présente sur les cerveaux canins. Les biologistes ont démontré que l’anatomie du cerveau canin est liée à la spécialisation des chiens pour certains des comportements.


En effet, 62 chiens de 33 races différentes ont passé un IRM (imagerie par résonnance magnétique) afin d’analyser le volume de plusieurs régions cérébrales.


« La première question que nous voulions poser était : Les cerveaux de différentes races de chiens sont-ils différents ? »

explique Erin Hecht, neuroscientifique à Harvard et auteure de l’étude.



Des débuts prometteurs


Et les résultats prouvent qu’il existe de fortes variations d’une race à l’autre, notamment liées aux spécialisations comportementales. Par exemple, chez les chiens de chasse ou de garde, des races soumises à des sélections très poussées, certaines régions de leurs cerveaux seraient plus développées.


Pour représenter ces différences, les chercheurs ont créé six cartes de réseau neuronal correspondant à des fonctions comme le mouvement ou l’odorat. Ces images prouvent une corrélation significative avec des traits communs associés à chaque race. « L’anatomie du cerveau varie entre les races de chiens et il apparaît qu’au moins une partie de ces variations est due à la reproduction sélective pour des comportements particuliers comme la chasse, l’élevage et la garde » affirme Erin Hecht.



SENSIBLES AUX VOIX HUMAINES


Il y a quelques années, une autre étude avait découvert qu’humains et chiens utilisaient peut-être les mêmes mécanismes cérébraux pour traiter l’information liée au comportement social. Des scientifiques ont réussi à déterminer que l’activité cérébrale chez les chiens était similaire à celle d’humains lorsqu’ils entendent le son de voix humaines.


Pour le démontrer, les chercheurs ont enregistré l’activité cérébrale de 11 chiens et de 22 humains pendant qu’ils écoutaient des sons d’origine humaine, canine et autre. Grâce à l’IRM, les images ont révélé que le chien possède une aire cérébrale dédiée aux sons placée au même endroit que notre cortex auditif. Elles sont aussi capables de détecter les variations dans les vocalises et l’émotion lors d’une discussion, qu’il soit d’une même espèce ou non.


Humains et chiens se ressemblent plus qu'on ne l'imagine... et nous n'en sommes qu'au début des recherches.


Marie Heckenbenner


#chiens #chien #irm #science #etudecanine #science #anthropomorphisme #chasse #chasseur #droitdesanimaux #vegan #nature #animaux #animals #cerveau #intelligence #intelligencechiens


32 vues
  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved

N° ISSN 2739-8757