🐠 DĂ©couverte exceptionnelle : un des plus grands rĂ©cifs coralliens au monde en PolynĂ©sie française

PAR ELOÏSE MAILLOT.

Crédit photo : Mission Unesco @alexis.rosenfeld

C'est sous l'égide de l'Unesco et avec le laboratoire français le Criobe, que des chercheurs viennent de découvrir un vaste champ de coraux situé à plus de 30 mÚtres de profondeur au large de Tahiti, en Polynésie française.





Alexis Rosenfeld, photographe professionnel pour l'UNESCO, a dĂ©voilĂ© la merveilleuse dĂ©couverte ce matin sur son compte instagram, avec ces quelques mots : « Un des plus grands rĂ©cifs profonds du monde en PolynĂ©sie française, qui commence Ă  partir de 30 m et encore inexplorĂ©. Des coraux en formes de roses gĂ©antes, en plein cƓur du Pacifique, dans un Ă©tat de conservation inĂ©galĂ©. Il existe dans les profondeurs des zones uniques encore prĂ©servĂ©es des menaces environnementales, qui pourraient avoir un rĂŽle clĂ© dans le futur ».


Crédit photo : Mission Unesco @alexis.rosenfeld

Dans le cadre du projet “1 Ocean, le grand témoignage sur l’Océan” mené en partenariat avec l’UNESCO, une équipe menée par le photographe plongeur Alexis ROSENFELD et la scientifique Laetitia HEDOUIN, chercheuse au CNRS - CRIOBE vient d’effectuer une mission d’exploration d’envergure sur un récif corallien profond en plein cƓur du Pacifique. Doté d’une couverture corallienne exceptionnellement élevée, ce site présente un important intérêt pour les scientifiques. Il pourrait s’agir de l’un des plus grands récifs profonds au monde, dans un état de conservation inégalé.


Crédit photo : Mission Unesco @alexis.rosenfeld

Crédit photo : Mission Unesco @alexis.rosenfeld

Crédit photo : Mission Unesco @alexis.rosenfeld

Ce récif corallien unique s’étend sur plusieurs hectares et inspire à son spectateur un indescriptible sentiment de magie. “Il s’agit d’un décor à perte de vue, recouvert de ces coraux en forme de roses géantes qui tapissent le fond. Elles me font penser à l’Ɠuvre d’un grand couturier.“ nous explique le photographe.


Il s’agit d’un récif profond (35-80 mètres) dont les limites exactes sont encore à découvrir.


L’état actuel des recherches fait état d’une étendue de presque trois kilomètres. Lors de cette expédition, seule une infime partie de la côte a été explorée. “C’est assez exceptionnel d’observer à ces profondeurs ce champ corallien à perte de vue, avec des spécimens qui peuvent atteindre deux mètres de diamètre, et qui ne présentent pas de signes de stress ni de maladies.” commente le Docteur Laetitia Hédouin, CNRS-CRIOBE.


Une seconde phase d’exploration est prévue dans les prochains mois. L’objectif : continuer la caractérisation du récif, le délimiter et le cartographier. Ces deux missions seront disponibles pour le grand public sous la forme d’une production photographique et d’un film documentaire corĂ©alisĂ© par John Jackson et Roberto Rinaldi, tous les deux compagnons d’exploration du Commandant Cousteau.



L’importance des rĂ©cifs coralliens, ces oasis de vie


Ils couvrent moins de 0,2 % des ocĂ©ans sur la planĂšte, avec le Triangle de corail, la Mer de Corail et la Mer des CaraĂŻbes, mais abritent 30 % de la biodiversitĂ© marine. Aujourd’hui menacĂ©s, ils assurent grĂące Ă  la pĂȘche, la subsistance directe de 500 millions de personnes dans le monde. (Sources : MusĂ©e ocĂ©anographique de Monaco). 1,2 km de rĂ©cif peuvent produire 10 À 15 tonnes de poissons par an.


Ils protĂšgent les cĂŽtes mieux que n'importe quelle construction humaine, mais aussi participent Ă  limiter les tsunamis, les cyclones, les inondations et permettent aux poissons de se reproduire.

Véritables cités écologiques, tout organisme y est recyclé.


EloĂŻse Maillot



Informations

« 1 Ocean, le grand témoignage sur l’Océan », une décennie d’exploration au XXIᔉ siècle « 1 Ocean » est un projet d’exploration mené par le photographe Alexis Rosenfeld en partenariat avec l’UNESCO. À l’occasion de la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques (2021-2030), nous racontons l’Océan, témoins de ses richesses, des menaces qui pèsent sur lui, mais aussi des solutions que nous pouvons y apporter. Explorer, documenter, transmettre sont les 3 axes fondateurs de ces 10 années de travail.


Le CRIOBE, laboratoire du corail Créé en 1971, le CRIOBE est l’un des plus éminents laboratoires français pour l’étude des écosystèmes coralliens. Devenu en 2013 une unité de recherche et de services du CNRS, il exerce ses activités à travers de multiples disciplines : l’écologie, la génétique et la chimie. Ses deux sites géographiques principaux sont le campus de l’Université de Perpignan et la station de terrain de Moorea en Polynésie Française.


0 commentaire