top of page
  • Photo du rédacteurARTICLE

La marque de sneakers vegan ultra tendance Meeko s'engage pour la biodiversité

par Eloïse Maillot.

Comment remettre la vie sauvage au cœur de nos vies pour sensibiliser les gens à la protection de la biodiversité ? C'est toute la démarche de la nouvelle génération de créateurs dont fait partie Guillaume Mesly d'Arloz, le cofondateur de la marque ultra tendance de sneakers vegan branchées et écoresponsables, MEEKO, qui va jusqu'à reverser 30% de ses bénéfices à des ONG locales engagées dans la protection des espèces menacées et pour protéger leur habitat naturel, dans le cadre de leur programme #STEPCLOSER !





Les chaussures colorées MEEKO ne sont pas seulement ultra-tendance, elles sont également durables et écoresponsables. Son cofondateur, Guillaume Mesly d'Arloz, explique que la marque est née de sa passion pour les animaux et son amour de la nature. Après avoir grandi dans le Sud de la France, à Nice, entouré par une faune et une flore exceptionnelles, il est rapidement tombé amoureux des animaux locaux tels que les marmottes, les chamois, les bouquetins, les aigles et les vautours. Avec MEEKO, Guillaume Mesly d'Arloz et son équipe cherchent à faire leur part pour protéger la planète et ses habitants, sans jamais rien sacrifier au style. Et ça, on adore !



" Notre éloignement progressif de la nature fait que nous devenons de plus en plus insensibles à son effondrement " déclare la marque qui propose des designs inspirés du monde sauvage pour aider leurs communautés à rencontrer la nature et protéger les habitats naturels. Mais la jeune start-up française va beaucoup plus loin en proposant également un guide d'observation de la faune sauvage en France et reverse une partie de ses bénéfices à des petites ONG qui protègent ces habitats naturels.


Vous pensiez que c'est fini ? Que nenni !

Avec une émission moyenne de 6kg de CO2 par paire, les sneakers MEEKO sont trois à quatre fois moins polluantes qu'une paire de sneakers classiques. Cette performance est le résultat de choix éclairés à chaque étape du processus de production, notamment l'utilisation de matières recyclées, biosourcées et tracées qui ne sont pas issues de la déforestation, ainsi qu'un atelier d'assemblage basé au Portugal.




La marque branchée écolo a également mis en place un programme de recyclage en fin de vie et s'approvisionne auprès de fournisseurs italiens, espagnols et portugais, avec un atelier et des fournisseurs de semelles alimentés par des panneaux solaires à plus de 80%. Le résultat est une paire de sneakers durable et écoresponsable, fabriquée dans le respect de l'environnement.



30% de ses bénéfices reversés à des ONG


MEEKO ne s'arrête pas là et contribue de surcroît à la préservation de la vie sauvage. En effet, l'entreprise reverse 30% de ses bénéfices à des ONG locales engagées dans la protection des espèces menacées et de leur habitat naturel, dans le cadre de son programme #STEPCLOSER.


Pour l'instant, deux associations bénéficient de son soutien :

  • le Sumatra Rainforest Institute (SRI) en Indonésie et

  • la PAMS Foundation en Tanzanie.




Le Sumatra Rainforest Institute (SRI) s'engage à défendre plusieurs espèces animales de la forêt primaire, telles que l'orang-outan, le tigre, le rhinocéros, l'éléphant et le gibbon, contre la déforestation et le braconnage. La PAMS Foundation, quant à elle, met en place des patrouilles pour préserver les espèces de la savane et de la jungle, telles que l'éléphant, le zèbre, la girafe, le lion, le léopard et le buffle, du braconnage, du climat et de la proximité avec les communautés locales.


Maintenant, il vous faudra une bonne mauvaise raison pour ne pas choisir MEEKO. Ne cherchez pas, vous ne la trouverez jamais.


Eloïse Maillot


Meeko


0 commentaire
bottom of page