FÉMINISTE #GENDERCRITICAL : MARGUERITE STERN DÉNONCE MALGRÉ LA PEUR

PAR ELOÏSE MAILLOT.

Photo : Pauline Makoveitchoux

Le mouvement des collages contre les féminicides ? C'est elle, Marguerite Stern. Activiste Fémen de 2012 à 2015, Elle témoigne aujourd'hui sur un sujet extrêmement sensible : la confrontation entre les féministes et la communauté LGBT (lesbienne gay bi trans) et dénonce la peur de parler...

Mais de quoi ?



Marguerite se définit dans sa bio 'Fémen pour toujours' après avoir participé à des dizaines d'actions. Elle a décidé aujourd'hui de nous répondre et de témoigner afin de libérer la parole des femmes, en prenant position suite à un thread rédigé hier sur #twitter pour défendre leurs droits. La couleur est annoncée : Elle sait qu'elle sera insultée et menacée comme jamais avant, mais revendique son besoin d'expliquer ses 'positions sur le mouvement queer'. Elle dénonce l'essentialisation et l'instrumentalisation faite de la cause des femmes par une partie de la communauté queer, la peur grandissante que les femmes et les féministes ont de parler sous peine d'être injuriées et harcelées.




POURQUOI VOTRE TÉMOIGNAGE SUSCITE T-IL DES RÉACTIONS SI HOSTILES ?


Parce que tous ces mouvements là, transactivistes, queer - je ne sais plus très bien comment les appeler - sont à nouveau une forme de tentative masculiniste de prendre le pouvoir sur les femmes, dès qu'elles essaient de prendre le combat. Les sorcières ont été brûlées, les féministes de tout temps sont empêchées par les hommes de s'exprimer et là, j'ai l'impression que ce qu'il se passe en ce moment dans le mouvement féministe en France et à l'international aussi, c'est une tentative d'infiltration de l'intérieur par des personnes qui vont se revendiquer trans, disant qu'ils... elles... je ne sais même plus quel pronom utilisé, sont des femmes alors que ce sont des hommes, pour pouvoir coloniser le féminisme. C'est une nouvelle façon de prendre l'attention dans la rue lors des manif, sur le devant de la scène médiatique. Si il y a toute cette agressivité, c'est celle traditionnelle des masculinistes.



POUVEZ-VOUS AUJOURD'HUI DIRE QUE VOTRE MESSAGE N'EST PAS TRANSPHOBE ?


Ha mais complètement. Je me fiche de l'existence des personnes trans. De la même façon que je ne suis pas d'accord avec ce qui est écrit dans le Coran, dans La Bible, avec les institutions religieuses en général, mais je n'ai rien contre la foi privée des gens. Leur existence ne me dérange pas, c'est ça qui ce serait un message de haine. Je me positionne contre une pensée, des théories qui me dérangent, si je le fais c'est aussi parce que j'estime avoir une légitimité à me positionner là-dessus, je considère que ça abîme mon existence de femme, ce sont des théories à caractères sexistes. On m'oppose des arguments assez pauvres dont celui-ci surtout : Tu es transphobe. À ça, je réponds : Tu es sexiste.




EN QUOI LA CAUSE DES TRANS ET DES FÉMINISTES EST-ELLE ANTAGONISTE POUR VOUS ?


Il faut séparer deux choses : le transactivisme et la transidentité. À nouveau, je n'ai rien contre l'existence des gens. Mais je considère que la théorie-là du transactivisme ne peut pas cohabiter avec le féminisme. On a besoin désormais, de préciser féministe universaliste. On ne devrait pas. Il y a certaines notions comme le mouvement queer, qu'on essaie de faire entrer dans le féminisme, mais qui ne sont pas en accord avec. Le transactivisme renforce les stéréotypes de genres qu'on essaie de déconstruire, comme les jouets bleus pour les filles et roses pour les petits garçons. Toutes les féministes vont être d'accord, c'est une façon de renforcer les stéréotypes de genres que d'attribuer certaines choses aux garçons et certaines aux filles, d'accord aussi avec le fait qu'on hypersexualise les femmes en permanence et qu'on va attribuer certaines qualités plus aux garçons et d'autres plus aux filles. Il faut se battre contre ça. Les personnes trans qui sont des hommes et veulent devenir des femmes, qui pour ça, vont adopter des tenues hyper sexualisantes, porter des talons et des robes et dire je suis une femme, ça renforce les stéréotypes de genres. C'est quelque chose contre lequel j'ai envie de me battre.



VOUS FAÎTES L'ANALOGIE AVEC LES BLACK FACE...


Oui. Il me semble que c'est un moyen de faire comprendre aux gens mon ressenti. Parce que dans cette histoire, on parle beaucoup de ressentis. Des personnes me disent, tu ne peux pas nier mon ressenti de femme. Je considère que je suis une femme. Moi, je voudrais dire aussi : Je n'ai pas envie qu'on le nie non plus. Ce que je ressens quand je vois des hommes grimmés en femmes, je pense que c'est à peu près la même chose que ce que ressentent les personnes noires devant des personnes blanches qui se déguisent en noires.



QUE RÉPONDEZ-VOUS QUAND ON VOUS DIT QUE VOS PROPOS SONT SEXISTES PUISQUE LES PERSONNES TRANS SONT DES FEMMES ET QUE VOUS LES EXCLUEZ ?


Je réponds qu'il ne suffit pas de dire qu'on est une femme pour en être une. C'est trop facile. Moi, je subis des discriminations depuis ma naissance et avant même ma naissance parce que je suis une femme, ces personnes n'ont pas le même vécu que moi, qui peut être un vécu traumatique aussi. Je ne nie pas le fait que des personnes trans sont en situation de souffrances mais c'est une autre problématique, une autre question.



POURQUOI LA COMMUNAUTÉ LGBT SE SENT-ELLE ATTAQUÉE ?


Ce terme commence à m'embêter un tout petit peu, on met tout le monde dans le même sac. Je suis pour défendre les droits de toute personne opprimée, mais suite à ce thread, j'ai reçu énormément de messages de personnes qui ne veulent pas que leur identité soit divulguée, notamment des messages de lesbiennes qui me disent que dans ces communautés là, notamment dans les petites villes de province, les seuls endroits et le seul bar LGBT où elle peuvent se retrouver avec leur communauté et rencontrer d'autres lesbiennes en étant dans un espace sécurisant, est dans cette ligne de pensée là. Je pense à une qui m’a raconté qu’elle se retrouve parfois avec des personnes trans qui la draguent. Ça la met dans une position où elle se sent très mal à l'aise et où elle doit expliquer qu'elle n'a pas de désir pour des personnes qui ont un pénis. Du coup, elle se retrouve insultée. J'ai beaucoup de témoignages de lesbiennes qui se retrouvent opprimées. On leur applique le qualificatif comme on le fait pour moi, de transphobe. C'est elles qui se retrouvent à être agressées.



COMMENT CETTE PENSÉE LÀ S'EST-ELLE DE PLUS EN PLUS RÉPANDUE ?


Sur instagram, là où sont les jeunes, l'écrasante majorité des gros comptes féministes sont dans ces mouvements de pensées là. Les adolescentes qui commencent à s'intéresser au féminisme n'ont accès qu'à ces seuls discours. Ils ont beaucoup de succès car ils sont simplistes, c'est le libéralisme. Le fait de dire : C'est la liberté, c'est le libre choix, celui de me prostituer, la liberté d'être trans, je suis qui je veux. C'est la base de ce discours. Pour moi, ce sont des discours très pauvres intellectuellement. Si on veut faire le parallèle avec la prostitution, c'est très facile de mettre ça dans le crâne d'une adolescente qui commence à s'intéresser au féminisme. La question du choix, de la liberté sont des concepts qu'il faut questionner. À partir du moment où on sait que la majorité de personnes en situation de prostitution, ont vécu des violences sexuelles dans leur enfance, quand on écoute des psychiatres comme Muriel Salmona qui nous parle de comment on est amené à reproduire des schémas traumatiques, on comprend mieux pourquoi l'écrasante majorité des personnes en situation de prostitution sont des femmes, et pourquoi 99% des clients sont des hommes. Quand on analyse ça, qu’on s'y intéresse un peu, on comprend que c’est le fruit d'une domination masculine. Ces arguments du libre-choix ne tiennent pas.



ON ENTEND PARTOUT LE MÊME ARGUMENT : 'C'EST MON CHOIX'...


Oui, ça n'est pas très dérangeant. Et simpliste. Ça ne tient pas la route.



EST-CE QUE VOUS AVEZ QUELQUE CHOSE À AJOUTER SUITE AUX ATTAQUES ET À VOTRE PRISE DE POSITION ?


En écrivant ce thread, je me préparais à recevoir beaucoup de menaces. Je savais qu'un jour je m'exprimerai sur ces questions là. Je n'avais pas expliqué tous mes arguments par peur. Hier, c'était une espèce de trop-plein. Effectivement, j'ai reçu des messages insultants, mais aussi beaucoup... beaucoup... beaucoup... de messages de femmes qui me disent : Je suis d'accord avec toi, ça fait du bien d'avoir quelqu'un qui a le courage de le dire publiquement, parce que moi j'avais peur de le faire. J'ai énormément de messages de femmes qui me disent aussi : Ha je n'avais jamais vu ces arguments et maintenant finalement, je commence à me questionner. Tu as mis des mots sur un malaise que je ressentais, un inconfort, des questionnements que je n'arrivais pas à formuler, du coup je commence un cheminement intellectuel. Ces arguments raisonnent en elles et elles commencent un chemin de réflexion.



OÙ PEUT-ON ENTENDRE CES AVIS DIVERGENTS ?


Le problème est qu'on n'a pas la possibilité de les lire parce que on est immédiatement censurée. Je pense à Doura Moutot, la créatrice du compte instagram @tasjoui, qui a dû hier suspendre son compte parce qu'elle a tenu des propos comme les miens et a reçu des menaces de mort. On parle véritablement de censure, j'aimerais que les femmes qui pensent la même chose que moi, commencent à s'exprimer pour donner la possibilité aux autres, celles qui n'ont pas encore formé leur pensée sur ces sujets là, d'y réfléchir. J'ai vu hier que, dès lors qu'on s'exprime avec des arguments construits, plein de femmes et d'hommes pourraient changer d'avis. J'ai reçu beaucoup de messages de gens d'accord avec moi, beaucoup plus que ce que je pensais.





Pour écouter le podcast très puissant de Marguerite Stern : https://podcast.ausha.co/margueritestern


Eloïse Maillot

#terf #queer #lgbt #homophobie #transphobie #trans #feministesuniversalistes #femmes #feministes #universaliste #universalisme #censure #liberte #mixite #egalite #prostitues #traffichumain #voile #coran #femen #intersectionnalite #doramoutot #tasjoui #sororite #sorority #transactivisme #religion #charlie #jesuischarlie #feminicide #violencesconjugales #boomer #blackface #dragqueen #noustoutes #sorcieres #masculiniste #doramoutot #tasjoui #margueritestern

3,662 vues
  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved

N° ISSN 2739-8757