• NEWS

INSTAGRAM PROTEGE LES SITES NATURELS GRÂCE À UNE LOCALISATION FICTIVE

PAR LAURINE THIODET.

Lake Elsinor

Le succès d’Instagram permet de découvrir des sites jusqu’alors inconnus des touristes





Sur le réseau social, les photos de paysages peuvent vite devenir virales. Résultat ? Les touristes débarquent en masse pour pouvoir prendre le même cliché, au détriment de l’environnement.


Protéger les sites naturels

Le parc national de Lake Elsinor en Californie, les sources de l’Huveaune dans le Var ou encore la rue Crémieux à Paris… Tous ces lieux ont été victimes d’une ruée touristique après la publication de photos géolocalisées de ces endroits sur Instagram. Un succès qui peut vite se révéler dévastateur pour les sites naturels, parfois classés ou protégés, entraînant pollution plastique, dégradation et sur-fréquentation.




Responsabiliser les instagrameurs


Mettre une fausse géolocalisation sur ses photos Instagram permettrait d’éviter la saturation et la destruction de sites naturels.

Par le biais d’une campagne internationale, l’ONG WWF lance l’opération « I Protect Nature » sur Instagram.


« La géolocalisation sur Instagram des lieux préservés met en péril la biodiversité », constate WWF.

L’idée est de sensibiliser et responsabiliser les instagrameurs et, à travers eux, le plus large public possible. Car en plus d’arriver en très grand nombre, les visiteurs laissent derrière eux des bouteilles et emballages plastiques… Selon un rapport de WWF publié en juin dernier, 600 000 tonnes de plastique sont jetées en Méditerranée chaque année.

Pour aller plus loin, WWF a également lancé une pétition pour appeler les gouvernements à agir contre la pollution plastique.




Et si on gardait secrets nos sites naturels préférés ?


Laurine Thiodet

  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved

N° ISSN 2739-8757