• NEWS

KIM JONG-UN INTERDIT LES CHIENS DOMESTIQUES ET OBLIGE LES NORD-CORÉENS À LES DONNER POUR LES MANGER

PAR ELOÏSE MAILLOT.


Fini les animaux de compagnie pour les Nord-Coréens, après que Kim Jong-Un ait déclaré en juillet qu'en posséder un, était un symbole de 'décadence capitaliste' et de bourgeoisie. S'en est suivie aussitôt l'obligation pour les Nord-Coréens, de les confier à des zoos ou de les donner à un restaurant pour leur viande sous peine de voir leur animal abattu.

Bienvenue en dictature !




Le 3 mai 2019, l'ONU publie un rapport sur la situation alimentaire en Corée du Nord. Les chiffres de la famine sont très élevées : 10 millions de Nord-Coréens souffrent de malnutrition, soit 40% de la population, après la pire récolte obtenue en dix ans. Les populations les plus en danger sont les femmes, les femmes enceintes, celles qui allaitent et les enfants.



La situation depuis n'aurait fait que s'aggraver. Inondations, sécheresses mais également " les approvisionnements limités d'intrants agricoles, tels que le carburant, les engrais et les pièces de rechange, ont eu un «impact négatif significatif» " selon le site de l'Organisation des Nations Unies.


Le pays est également touché par des sanctions économiques internationales depuis 2016 et la capitale, Pyongyang, a reconnu son premier cas de COVID-19, le 26 juillet dernier.



LA RÉPONSE À LA PENURIE ALIMENTAIRE ?


Le Daily Mail a dévoilé le 17 août 2020, via une source issue d'un des trois principaux quotidiens sud-coréens Chosun Ilbo, (dont le tirage s'élèverait à 2 380 000 exemplaires, organe de presse le plus lu dans la moitié sud de la péninsule), la déclaration du dictateur rendant illégal le fait de posséder un animal de compagnie, symbole de la "décadence" capitaliste, «une tendance corrompue de l'idéologie bourgeoise». :


«Certains chiens sont envoyés dans des zoos gérés par l'État ou vendus à des restaurants de viande de chien. Les autorités ont identifié des ménages avec des chiens de compagnie et les forcent à les abandonner ou à les confisquer de force et à les abattre». Sources Daily Mail

Il est cependant très difficile d'obtenir des informations et des images de la République Populaire et Démocratique de Corée (RPDC). Le New York Post et le Daily Mail avancent qu'il s'agirait d'une excuse pour récupérer les chiens et pallier la pénurie de denrées alimentaires.


La viande de chien est très prisée en Corée du Nord et du Sud environ deux millions de chiens sont tués pour leur viande. D'après l'Animal Welfare Institute, basé à Washington aux États-Unis, cela représente environ 100 000 tonnes de viande canine. Il s'y concentrerait un peu moins de 300 fermes de chiens. Plusieurs associations oeuvrent sur place afin d'effectuer des sauvetages régulièrement.



Les chiffres en Corée du Nord nous sont inconnus.

Eloïse Maillot



#asie #dogmeat #viandedechiens #kimjongun #coree #coreedusud #coreedunord #pyongyang #vegan #nouvelleveg #veganmagazine #magazinevegan #food #veganfood #veggie #covid19 #pandemie #viandechien #fermedechien #droitdesanimaux #animals #onu #animalsrights

  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved