top of page

🐨 L'ORÉAL ARRÊTE LES BROSSES ET PINCEAUX EN POILS D'ANIMAUX

PAR CONSTANCE MILLER.

Copyright : mckrista1976

Le groupe L'Oréal arrête les brosses en poils d'animaux après une demande de PETA États-Unis




Après que PETA États-Unis et près de 80 000 membres du grand public ont appelé Baxter of California, qui appartient au groupe L'Oréal – la plus grande entreprise de cosmétiques et de produits de beauté au monde – à cesser de vendre des pinceaux en poils de blaireau, le groupe L'Oréal a accepté d’arrêter d’utiliser tous les poils d'animaux, y compris ceux des blaireaux et des chèvres.



" Il n'y a pas de date précise encore donnée mais L'Oréal a arrêté son sourcing, ils finissent leur stock, donc on va encore en voir dans leurs boutiques mais ils se sont engagés à ne plus faire de commandes de pinceaux et brosses en poils de blaireaux et de chèvres " nous précise Anissa Putois, la Chargée de communication de PETA France.


En remerciement, PETA États-Unis a envoyé une boîte de délicieux chocolats vegan à l’entreprise !


« Chaque pinceau en poil de blaireau ou de chèvre implique la souffrance et la mise à mort violente d’un animal sensible », déclare Mathilde Dorbessan, chargée des relations avec les entreprises pour PETA France.


« La décision pleine de compassion prise par le groupe L’Oréal aidera PETA à continuer de convaincre les industries de la beauté et de l’art d’adopter des pinceaux en matières synthétiques qui ne nuisent pas aux animaux. »



LES DEUX ENQUÊTES EN ASIE


Une enquête vidéo de PETA Asie, portant sur l’industrie chinoise des poils de blaireaux a révélé que des blaireaux sont capturés dans la nature ou élevés et confinés dans de petites cages grillagées, dans des élevages. À la fin de leur courte et misérable vie, les ouvriers les battent et leur tranchent la gorge pour que leurs poils servent à fabriquer les pinceaux utilisés pour la peinture, le maquillage et le rasage. L’enquête a notamment révélé qu’un animal continuait à se débattre pendant une minute entière après avoir été égorgé.


" Les images montrent un employé d'abattoir les rouer de coups à la tête avec un pied de chaise... ll n'y a aucune bonne raison d'utiliser des pinceaux en poils d'animaux, que ce soit pour le maquillage, les soins ou la peinture – surtout quand il existe de nombreuses fibres véganes de très haute qualité."



Une enquête diffusée par PETA sur l’exploitation de chèvres pour leurs poils a révélé que les ouvriers castraient les chèvres, mutilaient leurs oreilles, leur coupaient la peau, pendant la tonte et recousaient leurs blessures avec une aiguille et du fil, le tout sans analgésique. Les fermiers ont admis qu'après la tonte, de nombreuses chèvres meurent exposées sans la protection de leur toison au vent froid et à la pluie. Un homme a déclaré qu'en un seul week-end, 40 000 chèvres étaient mortes de l'exposition aux éléments météorologiques.



UNE TRANSITION DÉJÀ AMORCÉE PAR PRÈS DE 100 MARQUES


Le groupe L'Oréal rejoint les près de 100 marques – dont NARS, Morphe, Bleu Libellule, The New York Shaving Company et Procter & Gamble, qui possède The Art of Shaving – qui se sont engagées à ne plus vendre des brosses en poils de blaireau après des discussions avec PETA États-Unis.



Sephora et Nocibé quant à eux, ont arrêté les poils de visons pour les faux-cils.


PETA demande aux marques qui continuent de vendre du poil de blaireau de passer elles-aussi à des alternatives éthiques.


Pour découvrir la liste de PETA États-Unis, des marques qui ont arrêté le blaireau après l'enquête de PETA Asie : Cliquez ici.


Pour plus d'informations, rendez-vous sur PETAFrance.com ou suivez les dernières actualités de l’association sur Facebook, Twitter ou Instagram.


Constance Miller

0 commentaire
bottom of page