• NEWS

🇳🇿 La Nouvelle-Zélande interdit l'exportation d'animaux vivants par voie maritime d’ici à deux ans

PAR CONSTANCE MILLER.

Le 14 avril, la Nouvelle-Zélande a annoncé l’interdiction d’exporter les animaux vivants par voie maritime d’ici 2 ans, avec une suppression progressive de ce commerce, selon l'ONG internationale CIWF.





Sa mission ? Elle est triple.

  • Politique : un monde sans Ă©levage intensif essentiel Ă  une alimentation durable.

  • LĂ©gislatif : la mise en pratique de la notion d’« ĂŞtres sensibles ».

  • Consommation : placer le bien-ĂŞtre animal au cĹ“ur de l’industrie agroalimentaire.


Une décision audacieuse et un grand pas en avant ! Cette décision fait suite à une consultation gouvernementale à laquelle CIWF a participé, en mettant en évidence les souffrances inhérentes à cette pratique et en présentant les alternatives viables.


Or en France, le projet de Loi Climat qui est passé en audition à l’Assemblée nationale, n’est pas à la hauteur des enjeux selon les militants de la cause animale et environnementales : 'aucune mesure pour soutenir les élevages plus respectueux de l’environnement et des animaux n’a été prise. Notre gouvernement n’est plus crédible quant à la question de la transition agroécologique. L’herbe serait-elle vraiment plus verte ailleurs ?' se questionne le CIWF.


Celle-ci souhaite interpeller la Commission européenne pour qu’une décision similaire soit prise en Europe, alors qu'une proposition de loi visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale a été déposée mercredi 16 décembre dernier, par les groupes de LREM, Agir Ensemble et le MODEM et examinée à partir du 26 janvier 2021, portée par le député LREM Loïc Dombreval.



Une pétition a été mise en ligne par le CIWF : Cliquez ici pour la découvrir.


Constance Miller