• NEWS

RISQUE DE VENTE DE SON ANIMAL À UN LABO VIA LE DÉCRET DU 17 MARS 2020

PAR CONSTANCE MILLER.

30 MILLIONS D'AMIS dénonce... L’association de protection des animaux prend position contre un décret adopté en mars dernier, permettant de vendre son chat ou son chien à un laboratoire d’expérimentation, auparavant exclusivement réservé aux fournisseurs et élevages agréés




Le 17 Mars 2020, alors que la France était en état d'alerte sanitaire générale due au COVID-19 et était absorbée par la mise en place du confinement, un décret légalisant la cession de chiens par des élevages d’animaux de compagnie non agréés, comme cobayes à des laboratoires, a été adopté.


Mais le risque est plus grand. Un décret ne peut stipuler les dérives du trafic animalier qu'il implique avec ce nouveau changement de




En effet, le décret n° 2020-274 adopté le 17 mars 2020, permet la modification de la loi pour les expérimentations scientifiques sur les animaux. Il n'y a pas qu'en terme d'abandons d'animaux que la France excelle, nous sommes aussi championne d’Europe de l’expérimentation animale avec plus de 2 millions de victimes par an, en étant le pays qui sacrifie le plus de chiens.


Les traitements en labos (notamment à l'École Vétérinaire Maison Alfort qui tient des expérimentations dans ses sous-sols sur des Beagles, race canine particulièrement connue pour être très docile et gentille) impliquent tests médicamenteux, injections de virus, empoisonnements, études génétiques et autres traitements cruels, tout en étant emprisonnés toute sa vie.


"Les sévices infligés aux chiens outrepassent toute description: tests médicamenteux, injections de virus, empoisonnements pour étudier les symptômes et handicaps qui en découlent, « explorations » d’organes, animaux rendus malades ou fous au nom de la science, expériences génétiques, le tout dans des conditions carcérales."Sources One Voice.

Une partie de ses chiens et chats est parfois sauvée par des associations qui réussissent à les faire adopter, quand ils ne sont pas en trop piteux état. La grande majorité finit sinon euthanasiée.



AUTRE GRANDE CONSÉQUENCE DIRECTE


La France vient de faciliter le trafic d'animaux et d'ouvrir la porte, en élargissant les tests en laboratoires, au risque que les particuliers puissent également les vendre et soient victimes de vols d'animaux, afin d'alimenter de nouvelles filières illégales.



Contre ces actes en laboratoires d’une cruauté sans faille, l’association One Voice qui mène un combat non violent pour les droits des animaux a demandé un recours gracieux au premier ministre et dénoncé les mesures contraires à la réglementation de l’Union Européenne mais également aux principes directeurs de l’article L.110-1 du code de l’environnement.


Retrouvez l’exemplaire de leur recours en fin de page sur leur site via le lien ci-dessus.


En outre, une pétition a été lancée pour sauver ces animaux de compagnie qui eux aussi méritent une vie libre et sans torture.


Pour signer la pétition cliquez sur ce lien.


Constance Miller

#experiencesanimales #gouvernement #decret #decretdu17mars #sauverlesanimaux #animaux #elevage #adoption #chiens #chiensdechasse #laboratoire #petition #medicaments #industriepharmaceutique #urgence #sos #aideauxanimaux #vegan #nouvelleveg #magazinevegan #30millionsdamis #onevoice #edouardphilippe #beagles #maisonalfort #ecoleveterinaire

101 vues
  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved