• NEWS

😙 LE BOURSIN ET BABYBEL EN VERSION VÉGÉTALE ? LE GROUPE BEL RACHÈTE UNE MARQUE DE FOOD VEGAN

PAR LYSA BRUNEL ET CONSTANCE MILLER.

Le Groupe Bel, dĂ©tenant la Vache Qui Rit, le Boursin, le Kiri et le Babybel a lancĂ© une gamme de fromage vĂ©gĂ©tal donc sans lait, aux États-Unis. L'entreprise laitiĂšre dĂ©veloppe des options Ă  base de plantes pour chacune de ses marques.


Le PDG du Groupe Bel, Antoine FiĂ©vet a dĂ©clarĂ© lors d'une rĂ©cente ConfĂ©rence de Presse « On sait que les protĂ©ines animales sont gourmandes en terme de CO2 », raison pour laquelle « on vĂ©gĂ©talise nos gammes. ». L’objectif est de dĂ©velopper son offre Ă  une nouvelle catĂ©gorie de clients grĂące Ă  des produits 100% vĂ©gĂ©taux, ce qui permettra d’émettre moins de gaz Ă  effet de serre.


L'entreprise laitiÚre joue dorénavant à fond la carte de la transparence, du label vert, de la RSE et de l'associatif, avec sa fondation caritative, qui vient en aide aux enfants dans le monde entier et tout derniÚrement, c'est vers les produits végétaux qu'elle se tourne.

REVENONS À NOS FROMAGES


La nouveauté ? Les matiÚres animales du Boursin ont été remplacées par des matiÚres grasses issues de la noix de coco et du colza. Un Boursin 100% végétal est disponible depuis le début du mois de Novembre sur différentes plateformes américaines comme Amazon Fresh (pas trÚs RSE...).


6,99$, c'est le prix qu'il vous faudra dĂ©bourser pour manger le petit fromage vĂ©gĂ©tal Ă  l'ail et aux fines herbes. Aucune date de sortie pour la France n’a encore Ă©tĂ© communiquĂ©e.


Les ingrĂ©dients du Boursin 'dairy-free' : Eau filtrĂ©e, huile de coco biologique, amidon modifiĂ© (pomme de terre et maĂŻs), huile de canola biologique pressĂ©e Ă  l'expulseur, inuline (extrait de racine de chicorĂ©e), moins de 2% de chacun : poudre d'ail, arĂŽme naturel, sucre de canne vĂ©gĂ©talien biologique, sel de mer, phosphate de calcium, acide citrique, fibre de canne Ă  sucre, Ă©pice, citrate de sodium, lĂ©cithine de tournesol, gomme xanthane, acide lactique, gel de cellulose, persil, ciboulette, bĂȘta-carotĂšne (couleur).


Mais le Groupe Bel s'attaque à chacun de ses produits. Un projet de mini babybel végétal était testé en octobre 2020 à Evron, afin de conquérir le marché végétal en pleine croissance et pour répondre à la demande de plus en plus pressante des consommateurs flexitariens américains.



Il y a plusieurs mois, Bel avait annoncé le rachat de All In Food, une start-up française spécialisée dans les alternatives végétales, en s'emparant de 80 % du capital de la PME basée à Saint-Nazaire, connue sous la marque Nature & moi, appartenant à la famille Jouault.



Le groupe Bel dĂ©veloppe son offre vĂ©gĂ©tale mais elle n’arrĂȘtera pas pour autant sa production de fromage d’origine animale qui lui a rapportĂ© 3,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019.

Et déclare désormais clairement vouloir articuler son offre produits sur « trois territoires complémentaires » : le laitier, le fruitier et le végétal.


Une question d'Ă©thique ? Peut-ĂȘtre pas, mais les grands groupes semblent tous s'y soumettre... alors une bonne nouvelle ? Comment vont cohabiter les dĂ©fenseurs de la planĂšte et des animaux, luttant contre la malbouffe et les Ă©missions de gaz Ă  effet de serre avec les grandes marques qui multiplient les initiatives vĂ©gĂ©taliennes mais continuent Ă  rendre puissante l'industrie laitiĂšre ? Cela la renforce t-elle ou cela lui mange t-elle des parts de marchĂ© ? Suite aux prochains Ă©pisodes...

Lysa Brunel et Constance Miller.

0 commentaire