• NEWS

Le candidat Éric Zemmour signe 26 mesures et revient sur la loi contre la maltraitance animale

PAR CONSTANCE MILLER.

Crédit photo : Twitter La France Rurale

Dans la matinée du 15 février, 30 mesures proposées par le Mouvement de la Ruralité, anciennement prénommé Chasse, Pêche, Nature et Tradition (CPNT), ont été proposées à plusieurs candidats à la présidentielle, dont Eric Zemmour et la candidate Les Républicains, Valérie Pécresse.




"Seuls six candidats ont répondu à l'invitation [du Mouvement de la Ruralité], parmi eux Éric Zemmour, ou encore Valérie Pécresse, et qui se sont succédé ce matin sans se croiser. Marine Le Pen a décliné l'invitation pour des questions d'agenda", rapporte le journaliste Christophe Gascard, en duplex depuis l'ambassade d'Auvergne, dans le 3ᵉ arrondissement de Paris. (Sources Francetvinfo.fr).


" Nicolas Dupont-Aignan a signé 29 mesures, Jean Lassalle 28, Éric Zemmour 26, Valérie Pécresse 24 et Gaspard Koenin 16. Gaspard Koening et Valérie Pécresse sont les deux candidats les plus réticents aux mesures pour lutter contre l’antispécisme et autre animalisme." (Sources lemouvrural.fr)


Parmi ces 30 propositions, on retrouve la demande de la création d'un ministère de la ruralité, également "Corriger et ou effacer les effets négatifs de la loi Dombreval", l'interdiction des avantages fiscaux aux associations animalistes alors que le Sénat vient d'adopter la proposition de loi qui protège les lanceurs d'alerte.


Dans ces propositions figurent également, la demande du maintien et de la " promotion de toutes les traditions françaises, culturelles, culinaires et sportives (foie gras, sapin de Noël, Tour de France, cirques itinérants avec des animaux...). ".


Sont comprises également l'interdiction de servir des repas végétariens dans les cantines scolaires, et la pratique des " traditions locales (us et coutumes, langues régionales, cirques, chasse, pêche, cultures taurines, corrida, combat de coqs …). "


Nombre d'associations ont déjà élevé leurs voix contre ces mesures et engagements qui reviendraient à effacer toutes les avancées obtenues en début d'année 2022, en faveur de la protection animale.



Et de conclure le journaliste Christophe Gascard, toujours selon francetvinfo.fr "C'est effectivement l'électorat de droite ou de l'extrême-droite qui est sollicité, avec notamment le vote des chasseurs, un électorat particulièrement choyé, car en 2017, près de 50 % de cet électorat avait porté [sa] voix au candidat LR ou à la candidate de l'extrême-droite".


Lien vers les 30 mesures proposées par le Mouvement de la Ruralité.


Constance Miller



2 commentaires