• EDITO

PUTES ET SOUMISES #JENESUISPASMILA

PAR ELOÏSE MAILLOT.


Les réactionnaires ne sont pas ceux que l'on croît. L'être humain aurait-il l'instinct plus grégaire que le mouton ? Il est assurément moins doux que l'agneau, alors pourquoi lui prêter des qualités que seuls les animaux possèdent... Laissons leur cela et assumons notre lâcheté de femme et d'homme... Aujourd’hui en France, quand certains parlent, d’autres menacent de mort



Autant de coquilles vides qui aspirent la substance de tout discours libre et de tout raisonnement singulier. Les idoles ont été brulées mais remplacées... par les nouvelles théories, des constructions culturelles qui viennent glisser leurs pieds tout chauds dans les chaussons encore humides d'autres constructions culturelles, et dont les soldats de Twitter, d'Instagram et de leurs corollaires répètent le sacerdoce à coups de 'Ta Gueule' et de menaces de mort au pire, d'injures au mieux.


La vindicte salopante s'abat comme la meute sur sa proie, avec autour du cou telle la fleur au fusil, le suffixe fourre-tout de : -phobe.

Il précède l'insulte et lui intime la censure, quand l'une critique l'Islamisme, l'index pointe l'islamophobie, lorsque l'autre dénonce l'entrisme masculiniste sur le mouvement féministe, l'index jaillit en criant Transphobie ! Lgbtphobie ! Lorsque la femme dénonce la pornographie et la prostitution (40 à 42 millions de personnes se prostituent dans le monde, 75 % d'entre elles ont entre 13 et 25 ans), la bobo urbaine lui assène une infraction putophobe.



HIER, NI PUTES NI SOUMISES

AUJOURD'HUI, PUTES ET SOUMISES


La féministe dépossédée de son combat doit mourir socialement et menacée d'extinction, redevenir invisible, tout comme la lesbienne dissociant de ses rangs la cause du trans (le T de LGBT), ne doit plus parler mais épouser la cause du transactivisme en mode marche ou crève sous peine d'être une traîtresse TERF (trans-exclusionary radical feminist) brûlée vive, l'apostat #exmuslim doit être tué une seconde fois pour cause de trahison à l'encontre d'une religion qu'il se doit d'épouser à vie quand l'athée républicain est taxé d'extrême-droitisme raciste parce qu'il aura critiqué les dogmes religieux et défendu la laïcité, l'adolescente de 16 ans, elle, doit être violée, tuée et jugée sur l'autel du délit de lèse-vulgarité et de 'blasphème' car 'elle l'a cherché'.

Ainsi vont les nouvelles constructions culturelles. Certaines se définissant 'féministes' deviennent les premières bigotes de France et font la promotion de l'orthodoxie religieuse sous couvert de défendre les minorités et revendiquant le monopole de cette cause... à coups de partenariats et contrats marketing juteux siglés Nike qui renflouent les caisses de leur média. Et la nomenclature derrière laquelle se cachent les nouveaux censeurs, adeptes des autodafés des mots et de la pensée, 'suffixephobent' tout.


Alors... AVIS aux #féministophobes, aux #apostatophobes, aux #femmophobes, aux #sororitophobes, aux #cisgenrophobes... et aux #laicitophobes : Ne restent que les esprits-libres face à ces divinités en papier mâché qui clouent au pilori nos libertés essentielles et incompressibles.


Et nous sommes nombreux à être de la partie.

#Jesuismila


Pour signer la pétition afin que Mila soit protégée et soutenue : ici.



Eloïse Maillot



#laicite #jenesuispasmila #mila #loiavia #charlie #jesuischarlie #jesuismila #feministe #radfem #athee #apostat


977 vues
  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved

N° ISSN 2739-8757