• ARTICLE

LE PRÉFET RÉQUISITIONNE DES CHASSEURS POUR SURVEILLER LES HABITANTS DE SEINE-ET-MARNE : CONFINEMENT

PAR ELOÏSE MAILLOT.

Thierry Coudert, préfet de Seine-et-Marne, énarque, ancien Directeur de Cabinet du Ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du co-développement, Brice Hortefeux, est un "haut fonctionnaire qui représente l’État et le Gouvernement dans le département 77"




Ainsi, Monsieur le Préfet Thierry Coudert aura décidé le 3 avril 2020, par arrêté préfectoral, de donner aux chasseurs :


"compétence pour prévenir et signaler aux représentants des forces de l'ordre toute infraction, contrevenant aux dispositions de l'arrêté préfectoral n°2020/PIJ/083 du 30 mars 2020 précité" : Sources site Seine-et-Marne.gouv.fr

Thierry Coudert twitte régulièrement les mesures prises à l'encontre des seine-et-marnais sur son Twitter personne, mais aucune trace de l’arrêté n'apparaît, le jour où cette mesure a été prise ni les jours d'après.


Et pourquoi ?


Le seule tweet apparaissant ce jour-là est celui-ci, un retweete :




Un Communiqué de Presse en date du 9 avril 2020 ci-dessous présent sur le site, annulerait apparemment cette mesure mise en place, le plus discrètement possible ? On peut se poser la question, et beaucoup d'autres...

La raison de ce changement de décision est donnée :

"Les bases juridiques (de ces arrêtés) s'avérant néanmoins fragiles, ils ont été arrêtés et le dispositif ne sera pas reconduit pour les prochains week-ends".


Plusieurs voix ont dénoncé la mise en place d’une milice.


RAPPEL


Un préfet est nommé par le président de la république, en Conseil des ministres sur proposition du Premier ministre et du ministre de l’Intérieur, et représente l’ensemble des ministres dans le département.



QUELS SONT LES DROITS DES CHASSEURS ?


Selon le Communiqué de presse, cette mesure n'aurait concernée que la surveillance des massifs forestiers de la Seine-et-Marne. Or sur l'arrêté originel (lien en fin d’article), il n'est nulle part mentionné le lieu d'intervention de cette surveillance déléguée aux chasseurs et garde-chasses.


Quelques questions se posent :

- Comment s'est effectuée la sélection des chasseurs à incombait cette tâche ?

- Pourquoi ce volte-face ?

- Des personnes se sont-elles fait contrôler ou dénoncer ? - Pourquoi tant de passe-droits ?


Ainsi, depuis plusieurs semaines, des privilèges et dérogations ont été accordés aux chasseurs dans le cadre du confinement :

  • "Alors que la chasse est interdite depuis le début du confinement, la préfecture de la Manche vient d’autoriser les chasseurs à ressortir leur fusil pour protéger les cultures, dans des conditions bien précises." Sources Ouest France

  • "Malgré l'urgence du confinement et la gravité de la crise sanitaire, le Président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC) Willy Schraen annonçait, en concertation avec le ministère de la Transition écologique, des mesures... dérogatoires pour les chasseurs ! Un laisser-passer finalement désavoué moins de 48 heures plus tard" Sources 30 Millions d'Amis

Les exemples de cas de dérogations allant jusqu'au droit de chasser en période de confinement, se sont multipliés en France.


Du clientélisme sous forme de passe-droits ? Une confusion entre le monde des chasseurs que le pouvoir tente de privilégier, en associant la cible électorale cynégétique à celle du monde agricole, ce que plusieurs spécialistes du monde animal et environnemental déplore, avec raison.


La France compte plus d'un million de personnes pratiquant la chasse. Aujourd'hui, comme hier, le discours pro-chasse, (à retrouver sur le site du gouvernement de la Seine-et-Marne) reste le même : la préservation de la biodiversité.


Plutôt déconcertant quand on lit un des plus grands spécialistes de la biodiversité, en France : Pierre Rigaux, à retrouver dans une interview donnée à Nouvelle Veg ici et qui s'attache à donner les conséquences directes de la chasse et son impact empirique sur notre environnement impliquant le monde de la faune et de la flore.


Encore plus déconcertant quand, dans un contexte international de crise sanitaire, l'homme aura à redéfinir les contours de son rapport au Vivant, et de façon très urgente.


À suivre de très près donc...


Mise à jour de l'article au 10 avril PS :

Le Naturaliste Pierre Rigaux, régulièrement menacé de mort par les chasseurs, a été agressé hier soir par deux d'entre-eux alors qu'il rentrait chez lui, avec menaces, insultes et coups. Il a pu enregistré une partie de la scène qu'il a rendue publique et va porter plainte.



Eloïse Maillot


Arrêté originel de la préfecture du 77 accessible ici.

#chasse #chasseurs #pierrerigaux #nouvelleveg #mediavegan #magazinevegan #veggie #green #nature #confinement #seineetmarne #thierrycoudert #prefet #france #iledefrance #region #gardechasses #fontainebleau #sangliers #cynegetique #animaux #droitdesanimaux #cerfs #cochons #lapins #renards #prefetseineetmarne #prefet77


  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved