🙄 Le Veggie King de Burger King arrive en France. Le vĂ©gĂ©talien, c'est pour quand !?

PAR DAPHNÉ LACROIX.

Alors que McDonald's et Beyond Meat viennent d'anoncer s'unir pour lancer une gamme à base de plantes, tandis que le premier Burger King végétalien au monde ouvre cet été en Allemagne, en flagship, le géant de la junk food carniste lance timidement son nouveau burger en France : le Veggie King.




Le 25 mai, Burger King France annonçait sur sa page instagram ce que l'enseigne croyait impossible : un burger végétarien, aussi bon que ceux à la viande !

Sa composition ? Un mélange unique - selon Burger King - de viande végétale à base de soja, de blé et d'épices, lancé en partenariat avec The Vegetarian Butcher, racheté par Unilever, mais qui contient du fromage.




Mais pourquoi les géants de la malbouffe peinent autant à investir davantage, dans le végétal en France ?


En Pologne, Burger King lance ses nuggets en partenariat avec The Vegetarian Butcher. D'autres pays ont déjà rejoint la liste de cette nouvelle collaboration, entre les deux marques, qui veulent développer l'offre des burgers au haché végétal à l'international. Ainsi, les Pays-Bas, la Chine, le Mexique et le Royaume-Uni, développent leurs produits végétaliens. Tout derniÚrement, c'est le sandwich au poulet vegan royal et des lundis sans viande que la marque instaure au pays de la reine Elizabeth !



Si l’Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), a publiĂ© un rapport cet Ă©tĂ©, indiquant que la production de viande avait baissĂ© dans le monde en 2019 et anticipait son dĂ©clin en 2020, la France fait encore figure d'exception dans un seul cas, celui de la viande bovine.

Cette baisse globale est-elle due Ă  la pandĂ©mie de COVID-19 ? AssurĂ©ment. À des changements profonds de nos habitudes de consommation ? La question se pose clairement. Sur la base des donnĂ©es de la FAO, Bloomberg calcule que la consommation de viande par habitant en 2020 va diminuer de 3%.

Et pourtant, l'industrie française de la viande a connu une hausse des ventes d'environ 8% en 2020, profitant à la filiÚre hexagonale en temps de confinements. Cependant, la consommation générale de viande en France a tendance à diminuer d'1% par an. Si les Français favorisent la viande de porc en numéro 1, celle de cheval a pour exemple chuté de 15%.


Peut-ĂȘtre encore de quoi rendre trĂšs frileux les rois du burger et de la malbouffe...


Daphné Lacroix

0 commentaire