• NEWS

đŸ‡ȘđŸ‡ș Les restrictions sur les produits laitiers vĂ©gĂ©taux rejetĂ©es par le Parlement europĂ©en

PAR LISA WILLIAMS ET ELOÏSE MAILLOT.

Ce mardi 25 mai 2021, l'UE a rejetĂ© les projets de restrictions inĂ©dits sur les produits laitiers d'origine vĂ©gĂ©tale. Au programme : interdiction d'afficher des informations sur les allergĂšnes, d'ĂȘtre vendus dans des cartons et d'utiliser des images de leurs propres produits...




... mais encore, il était prévu d'interdire aux marques de produits végétaux à base de plantes, d'utiliser des emballages similaires aux contenants en carton de l'industrie du lait, d'utiliser des images de produits végétaux versés sur une table de petit-déjeuner, d'informer les consommateurs sur les conséquences climatiques de leurs produits à base de plantes via notamment l'empreinte carbone, via l'amendement 171.



UNE PÉTITION SIGNÉE PAR 450 000 PERSONNES


Les reprĂ©sentants du Parlement europĂ©en ont retirĂ© les propositions des nĂ©gociations de l'UE sur la politique agricole commune, aprĂšs qu'une coalition de 21 groupes de dĂ©fense de l'environnement, des consommateurs et du bien-ĂȘtre animal ait appelĂ© l'UE Ă  les rejeter. La militante pour le climat Greta Thunberg, s'Ă©tait Ă©galement prononcĂ©e contre ces projets et plus de 450 000 personnes avaient signĂ© une pĂ©tition demandant Ă  l'UE de les abandonner.



« Enfin, ce plan absurde n'est plus sur la table. Bien que les restrictions existantes sur le langage courant comme "lait de soja" soient maintenues, il est rassurant de voir que les dirigeants europĂ©ens ont Ă©coutĂ© les consommateurs », a dĂ©clarĂ© Elena Walden, responsable politique au Good Food Institute Europe. « Ils ont rejetĂ© de nouvelles interdictions extrĂȘmes concernant les comparaisons environnementales, les informations essentielles sur les allergĂšnes et les cartons de lait », a-t-elle ajoutĂ©.


Un rapport annuel du GFI (Good Food Institute) montre que l'année 2020, est sans précédent concernant l"investissement dans les protéines alternatives, notamment celles du lait à base de plantes.



En France, les chiffres publiĂ©s par FranceAgriMer (L'Établissement national des produits de l'agriculture et de la mer) sur la consommation des mĂ©nages en 2019, indiquent une croissance de -3,7% pour les jus vĂ©gĂ©taux, dont seul l'UF (Ultra Frais) - les produits laitiers frais - vĂ©gĂ©tal semble s'envoler, avec une dynamique de +6,4 % en volume en 2019.

L'UF se distingue des autres produits laitiers selon deux critÚres : ils se conservent au froid entre 0° et 6° et leur durée limite de consommation, est courte.

Touours en 2019, en UF, les produits Ă  base de lait de brebis et de chĂšvre sont aussi en forte hausse. La mĂȘme annĂ©e, l’UF vĂ©gĂ©tal a reprĂ©sentĂ© 2,2 % du total UF, ce qui est peu. Pour 2020, Danone a relevĂ© que la catĂ©gorie vĂ©gĂ©tale avait renouĂ© avec la croissance : « proche de 10 % sur tous les segments (boissons, UF) ».


La consommation de jus végétaux varie grandement selon les différentes zones géographiques, dans le monde.


Lisa Williams et EloĂŻse Maillot




0 commentaire