• ARTICLE

MUNICIPALES 2020 : AGISSEZ DANS VOTRE COMMUNE AVEC LE PACTE DE TRANSITION

PAR MARIE HECKENBENNER.

Photo : Markus Spiske

60 ONG et associations lancent un « Pacte pour la transition », avec 32 mesures concrètes pour encourager les futurs maires et les citoyens à s’engager localement et accélérer la transition écologique et sociale dans nos villes




Face aux engagements insuffisants de nos États pour limiter le réchauffement climatique, un collectif regroupant plus de 60 ONG et associations (Le mouvement Colibris, la NEF, le Secours Catholique, la Fondation Nicolas Hulot, Notre Affaire à Tous etc..) propose - en vue des municipales de 2020 - un Pacte pour la Transition qu’elle coordonne comprenant 32 propositions à destination de ceux qui souhaitent construire des villes « plus écologiques, plus solidaires et plus démocratiques ».




L'IDÉE ?


Mettre en relation des citoyens qui veulent faire évoluer leur commune et les associations pour diffuser solutions et bonnes pratiques.


Pour élaborer ce pacte, 1135 citoyens tirés au sort et un comité d’experts alliant chercheurs et élus locaux ont été consultés. Agricultures, cantines scolaires, éclairages, transports, tri des déchets, limitation de la publicité, toutes ces mesures principalement écologiques couvrent le quotidien des habitants et des villes. Selon Zoé Lavocat, du Réseau Action Climat France :


« Les municipales sont le bon échelon : 50 à 70% des solutions pour lutter contre le réchauffement climatique reviennent à l’échelle infranationale selon le Giec, qui appelle à agir avant 2030 pour éviter la catastrophe écologique et donc pendant la prochaine mandature ».

Depuis le lancement de ce pacte, des centaines de citoyens se sont déjà signalés dans plus de 1400 communes.


Mais que peuvent-ils faire ? Concrètement, ils peuvent créer des collectifs et organiser des débats pour établir, d’abord, un diagnostic des priorités locales. Ensuite, s’ouvre un dialogue avec les candidats locaux en espérant obtenir des engagements et les faire signer leur propre Pacte pour la Transition. Toutes les mesures ne doivent pas être retenues, l’idéal est d’en garder au moins 10 sur 32.




10 MESURES PHARES