🌿 Naturopathie et alimentation vĂ©gĂ©talienne : attention aux nutriments essentiels

PAR ÉNAËLLE DESCHAMPS, NATUROPATHE ET AMBASSADRICE NOUVELLE-CALÉDONIE.

Enaëlle Deschamps est Ambassadrice Nouvelle Veg pour la Nouvelle-Calédonie et nous profÚre ici ses conseils pour une alimentation végétalienne saine de base à adopter, aprÚs nous avoir expliqué ce qu'est et à quoi sert la naturopathie.




Qu’est-ce que la naturopathie ?


La naturopathie est l’art de prendre soin de soi, l’art de l’équilibre, grĂące Ă  la connaissance de soi et des moyens naturels pour y parvenir.


C’est une discipline qui s’appuie sur des notions de prĂ©vention, d’équilibre, d’unicitĂ© et d’entiĂšretĂ© de l’individu. Une approche holistique qui considĂšre la personne dans son ensemble, sans jamais compartimenter les troubles, ni sĂ©parer le corps de l’émotionnel. L’accompagnement est donc personnalisĂ© et tient compte des Ă©motions, de l’histoire, du contexte, des habitudes, bref, de la vie du consultant dans sa globalitĂ©, et c’est ce qui fait la force de la naturopathie.



Le vitalisme est au cƓur de la discipline. C’est le principe de l’existence d’une force vitale comme source des processus de rĂ©gĂ©nĂ©ration de l’organisme. La dĂ©marche en naturopathie s’attache Ă  restaurer, relancer, consolider cette Ă©nergie vitale.


Le naturopathe respecte Ă©galement le principe de causalisme, c’est-Ă -dire qu’il va rechercher pourquoi et comment le dĂ©sĂ©quilibre est survenu. On s’intĂ©resse Ă  la cause du trouble et pas essentiellement aux symptĂŽmes de celui-ci.



Quels sont les outils en naturopathie ?


Il y a 3 piliers en naturopathie : l’alimentation, la gestion du stress et l’équilibre Ă©motionnel et l’activitĂ© physique.


Ils sont complĂ©tĂ©s par 7 techniques : la phytothĂ©rapie, l’hydrologie, la respiration, les techniques manuelles, les techniques rĂ©flexes (rĂ©flexologie plantaire et palmaire, auriculothĂ©rapie), les techniques Ă©nergĂ©tiques, les rayonnements (couleurs, musique, lumiĂšre
).

Ces techniques sont plus ou moins utilisées selon le praticien et ses spécialités, le bilan et les besoins du consultant.


On consulte un naturopathe idĂ©alement en prĂ©vention, pour optimiser son bien-ĂȘtre et le prĂ©server, mais aussi pour retrouver Ă©nergie et Ă©quilibre, en cas de fatigue, de stress et de troubles chroniques (sommeil, digestion, surpoids, troubles du cycle, troubles cutanĂ©s
) et pour gĂ©rer certaines Ă©tapes de notre vie (grossesse, conception, mĂ©nopause
). Les enfants peuvent Ă©galement bĂ©nĂ©ficier d’un accompagnement.



La naturopathie ne se substitue jamais Ă  la mĂ©decine allopathique et Ă  ses traitements, mais intervient en complĂ©ment. Elle respecte, en outre, un principe important : « Primum non nocere », d’abord ne pas nuire.




Naturopathie et végétalisme


Un naturopathe peut aider Ă  Ă©quilibrer l’alimentation en cas de vĂ©gĂ©tarisme ou vĂ©gĂ©talisme, ou lorsqu’on souhaite se diriger vers une alimentation vĂ©gĂ©tale, pour une transition en douceur, progressive et sĂ©curisĂ©e.


  • Ce qu’il ne faut pas nĂ©gliger

L’apport en protĂ©ines est souvent source d’inquiĂ©tudes. Dans une alimentation entiĂšrement vĂ©gĂ©tale, les 8 acides aminĂ©s essentiels sont prĂ©sents et avec une alimentation variĂ©e et Ă©quilibrĂ©e, les besoins sont couverts plutĂŽt facilement.

De mĂȘme, les besoins en calcium sont couverts aisĂ©ment, mĂȘme sans produit laitier. En plus des boissons et crĂšmes vĂ©gĂ©tales enrichies, on en trouve dans les lĂ©gumes Ă  feuilles vertes, les fruits secs, les lĂ©gumineuses, le tofu.


  • Quelques nutriments critiques

La vitamine B12

Elle n’est prĂ©sente en quantitĂ©s significatives, que dans les aliments d’origine animale. Une supplĂ©mentation est donc indispensable.


Les oméga-3

EPA (acide eicosapentaénoïque)

DHA (acide docosahexaénoïque)

Ils sont présents essentiellement dans certaines espÚces de poissons. Le corps peut les synthétiser à partir des acides alpha-linoléniques, mais il est recommandé de faire une cure de temps en temps. Attention spécialement aux femmes enceintes, allaitantes et enfants véganes.


L’iode

Les algues marines constituent une bonne source et particuliĂšrement le kombu.


  • On fera attention Ă©galement Ă  ses apports en

Fer

puisque celui d’origine vĂ©gĂ©tale est moins bien assimilĂ© par le corps que le fer hĂ©minique, d’origine animale. Astuce : la vitamine C permet une meilleure assimilation du fer, le thĂ© et le cafĂ© la rĂ©duisent. Vous en trouverez notamment dans les lĂ©gumineuses, le tofu, les cĂ©rĂ©ales complĂštes, les fruits sĂ©chĂ©s, le cacao.


Zinc

Il est Ă©galement moins facilement biodisponible lorsqu’il est d’origine vĂ©gĂ©tale. Comme pour le fer, on en trouve dans les cĂ©rĂ©ales complĂštes, les lĂ©gumineuses, les fruits Ă  coques.




Une alimentation variĂ©e et Ă©quilibrĂ©e fournit normalement tous les nutriments nĂ©cessaires Ă  l’organisme (Ă  l’exception de la vitamine B12). Cependant, certaines Ă©tudes ont montrĂ© que les vĂ©ganes ont tendance Ă  ĂȘtre en dessous des prĂ©conisations des nutriments ci-dessus.


Une alimentation vĂ©gĂ©tale est possible Ă  tous les stades de la vie, nourrissons, enfants, adolescents, femmes enceintes et allaitantes, sportifs
 pour peu qu’elle soit bien menĂ©e. Il convient simplement d’adapter les apports suivants les pĂ©riodes et les besoins.


Enaëlle DESCHAMPS, naturopathe et Ambassadrice Nouvelle-Calédonie