• NEWS

🌍 One Planet Summit : Trop de blabla ?

PAR CONSTANCE MILLER.

Copyright : One Planet Summit

Hier, 11 janvier 2021, Emmanuel Macron a prononcé un discours dans le cadre du 'Sommet Une Planète' - en pleine période de convention citoyenne - conférence qu'il a lui-même initiée en partenariat avec les Nations-Unies et la Banque Mondiale. Prochaine étape, le sommet mondial de la biodiversité en Chine. En attendant, quelles décisions et quel constat ?




C'est dans un tweet dénigrant l'utilité de cette réunion en faveur de la biodiversité avant la fin de la rencontre, que la jeune activiste Great Thunberg suivie par plus de 4 millions d'abonnés sur son compte Tweeter, a résumé le One Planet Summit, qui a eu lieu à Paris hier :


Emmanuel Macron n'aura pas tardé à lui répondre en fin d'intervention :




L'OBJECTIF DU 'SOMMET UNE PLANÈTE' ?


Relancer une diplomatie verte mise à l'arrêt par le Covid-19, pandémie qui illustre les dangers des dérèglements environnementaux, afin d' "agir pour la biodiversité et de relever le niveau d’ambition de la communauté internationale sur la protection de la nature et sur le climat, tout en répondant aux nouvelles questions posées par la crise actuelle." (Sources www.oneplanetsummit.fr)


Les thèmes abordés et engagements pris :


  • La protection des écosystèmes terrestres et marins.

L'alliance a été élargie, 50 États ont été engagés dans une coalition pour protéger 30% de la planète, terre et mer d'ici 2030. Toujours selon le Président de la République, une initiative forte a été engagée pour protéger la Méditerranée, lutter contre la pollution marine, mettre fin à la surpêche, verdir le transport maritime. Rendez-vous est donné à Marseille pour obtenir les premiers résultats.


  • Le projet de Grande Muraille Verte s'accélère.

Cela représente 14,3 milliards de dollars qui seront investis pour lutter contre la désertification et le changement climatique dans 11 pays d'Afrique, d'ici 2025, impliquant plus d'une centaine d'entreprises.


  • Les financements en faveur de la biodiversité.

Emmanuel Macron initie une mobilisation des entreprises des gestionnaires d'actifs, et des bailleurs publics. L'objectif est de mobiliser 10 milliards de dollars pour la nature pour les 2 prochaines années.