• NEWS

PARIS 2020 : FINI LES ANIMAUX SAUVAGES DANS LES CIRQUES !

PAR MARIE HECKENBENNER.

Vendredi dernier, dans le cadre de la stratégie « Animal en ville », la ville de Paris a voté l’interdiction des autorisations d’installation pour les cirques utilisants des numéros avec des animaux sauvages dans la capitale, dès 2020




Tigres, lions, singes, éléphants, vous ne pourrez plus les voir dans les cirques ! Et il s’agit d’une avancée majeure pour la condition animale.

Le Conseil de Paris a entériné la fin des cirques avec animaux sauvages dans la capitale d'ici à 2022.

Souvent montrés en réelle souffrance, les animaux sauvages étaient depuis un petit moment au coeur des débats. On se souvient - du dernier en date - Mischa, un ours exhibé comme une bête de foire et décédé suite à ses blessures malgré ce que cette vidéo laisser espérer.




Les associations de défense des animaux avaient interpellées de nombreuses fois les politiques en demandant d’agir et d’interdire cette pratique, tout en conseillant aux spectateurs


de ne plus se rendre dans les cirques et spectacles utilisant sur scène des animaux.



Et ils les ont finalement entendues !


Dès 2020, à Paris en tout cas, les cirques qui proposent des numéros avec des animaux sauvages, se déplaçant de ville en ville avec leur cortège et leurs animaux ne seront plus autorisés à se produire dans la capitale.


Mais deux cirques font exception !

Bouglione car il est propriétaire du Cirque d’Hiver et donc non soumis sur sa propriété privée aux mêmes contraintes visant l'espace public et ne peut donc pas se faire imposer cette loi.

Et Gruss, qui quant à lui, devra s’y soumettre - s’il veut continuer à se produire - dès la fin de son contrat d’occupation, à la fin 2020.



QUEL CIRQUE POUR DEMAIN ?


Pour favoriser la transition vers des spectacles sans animaux, la ville de Paris propose de nombreuses contreparties auprès des cirques volontaires. Elle apportera un soutien financier pour l’achat de nouveaux matériels, proposera une campagne de communication en 2020 et favorisera la mise en place de « tarif préférentiel pour des places à destination des agents de la ville ».




Mais que faire des animaux sauvages déjà présents dans les cirques ?

La Ville de Paris a affirmé que les animaux concernés devaient être placés à la retraite dans « des conditions adaptées à leurs besoins et respectant leur bien-être ». Les associations demandent à la ville de Paris une aide supplémentaire pour contrôler le flux des animaux présents dans les cirques en France - car il est difficile de replacer ces animaux sauvages, surtout les fauves et les primates - mais aussi un soutien financier aux structures sans but lucratif.


Quelques cirques en France se sont déjà tournés vers d’autres solutions.

Bouglione - un autre, André-Joseph, propose depuis plusieurs années un cirque écologique sans animal sauvage, utilisant des panneaux solaires et des costumes véganes.




Le cirque Bormann-Moreno, qui a décidé il y a deux ans d’écarter les animaux sauvages, propose avec les artistes des spectacles innovants, autour des dinosaures et du voyage dans le temps.



Marie Heckenbenner



#cirque #circus #animaux #droitdesanimaux #cirqueparis #circusparis #paris #villedeparis #mischa #bouglione #gruss #bormannmoreno #animalsrights #vegan #antispeciste #nature #animauxsauvages

  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved