• NEWS

PREMIER AVION AU MONDE ZÉRO ÉMISSION POUR 2035 : AIRBUS, LA RÉVOLUTION HYDROGÈNE

PAR ELOÏSE MAILLOT.

Guillaume Faury a lancé son plan de développement green pour 2035 : commercialiser le premier avion zéro émission !




L'avion est une des plus grandes sources de pollution pour la planète.

Par trajet, l'avion émet en moyenne 125 fois plus de dioxyde de carbone qu'une voiture individuelle, un chiffre qui monte à 1 500 pour les trains. En plus du CO2, l'avion répand également de l'ozone (O3), un gaz à effet de serre, et des cirrus (nuages de la haute atmosphère) qui ont un effet réchauffant. Sources Géo.fr

Si nous informions nos lecteurs il y a quelques mois, des gestes simples permettant aux voyageurs de réduire un peu la pollution lors de leurs voyages, ce moyen de transport concerne 4 milliards d'usagers par an...


Mais l'heure est aux choix environnementaux ! Et c'est dans un contexte de crise sanitaire mondiale, que Guillaume Faury, ingénieur et à la tête d'Airbus, a décidé de dévoiler son plan concernant "trois concepts pour le premier avion commercial zéro émission au monde qui pourrait entrer en service d'ici 2035 et déclare : "Notre ambition est d’être le premier constructeur à mettre en service un tel appareil en 2035 ". Sources Le Parisien.



Ces concepts représentent chacun une approche différente pour atteindre un vol zéro émission, explorant diverses voies technologiques et configurations aérodynamiques afin de soutenir l'ambition de l'entreprise de montrer la voie dans la décarbonisation de l'ensemble de l'industrie aéronautique". Sources Airbus.


Tous ces concepts reposent sur l'hydrogène comme principale source d'énergie.

«Je suis convaincu que l'utilisation de l'hydrogène - à la fois dans les carburants synthétiques et comme principale source d'énergie pour les avions commerciaux - a le potentiel de réduire considérablement l'impact de l'aviation sur le climat.» déclare le PDG d'Airbus.



3 conceptions

  • Une conception à double flux (120 à 200 passagers).


L'hydrogène liquide sera stocké et distribué via des réservoirs situés derrière la cloison arrière sous pression. 


  • Une conception à turbopropulseur (jusqu'à 100 passagers) "...avec un rayon d'action permettant de faire plus de 3.500 kilomètres" précise Guillaume Faury.


Alimenté par la combustion d'hydrogène dans des moteurs à turbine à gaz modifiés, une option parfaite pour court- voyages de transport.


  • Un concept de conception «corps à voilure mixte» (jusqu'à 200 passagers).


Le fuselage exceptionnellement large ouvre de multiples options pour le stockage et la distribution d'hydrogène, ainsi que pour l'aménagement de la cabine. 


Ce qu'on appelle l'hydrogène "vert" est produit par une électricité d'origine renouvelable, beaucoup plus cher que l'hydrogène d'origine fossile, dont la production est très polluante, et issue des réserves d'hydrocarbures de la planète.

Reste à savoir quelle chaîne de production Airbus privilégiera sous peine d'être taxée de greenwashing.

Le gouvernement français a prévu de consacrer 1,5 milliard d’euros d’ici 2022 au secteur aéronautique très touché par la crise du COVID-19.


Une action et une ambition qui s'inscrivent donc dans un cadre de plan de relance.


Eloïse Maillot

#airbus #avion #voyage #voyageur #planete #green #environnement #covid19 #coronavirus #avionahydrogene #guillaumefaury #aeronautique #ariane #nouvelleveg #magazinevegan #aerospatial #ingenieuravion #zeroemission #pollution #CO2 #carbone #empruntecarbone #decarbonisation #plane #traveler


  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved

N° ISSN 2739-8757