• RENCONTRE

VERONIQUE FORGE : FONDATRICE DU CLUB BUSINESS AU FEMININ

PAR ELOÏSE MAILLOT.

Des yeux verts perçants, une volonté douce et une subtile rapidité dans la compréhension de son interlocutrice, Véronique Forge change à nouveau les codes destinés aux femmes avec la naissance du Club Business O Féminin !



Sa passion ? Les femmes. Surtout dans le business.

Véronique Forge en a fait un art de vivre, au point de les recevoir comme chez elle, dans un appartement situé à Saint-Germain où des notes proustiennes s'échappent entremêlées d'objets de décoration tendances. Un premier rendez-vous très novateur 'en mode' Girl Power. Le programme du 1er au 18 octobre ? Coachs, experts, entrepreneures, ateliers animés, networkings, conseils, relookings et soirées engagées dont la première a été inaugurée par la Ministre du Travail, Mme Muriel Pénicaud.





Depuis combien de temps existe LE 'Club Business O Féminin' ?

Ce concept est tout récent, nous venons d'ouvrir le 1er octobre ! Il est en lien avec le média Business O Féminin que j'ai lancé il y a 6 ans. J'étais alors à Londres et lorsque je suis rentrée l'an dernier, j'avais envie de mener à bien ce projet qui me trottait dans la tête depuis pas mal de temps. J'ai trouvé un lieu au sein de la Maison Poilâne, ce qui nous permet d'avoir de la très bonne nourriture.





QUI A FAIT LA Décoration ?

J'ai rencontrée Valérie Gerbi, la Directrice Artistique du concept store Merci, et je lui ai parlé de ce projet. C'est un lieu atypique. Elle en a fait quelque chose d'un peu hors du temps, un jardin d'hiver où on a l'impression d'être au 19è siècle. On pourrait imaginer Proust en train de lire un livre sur ce canapé un peu usé.



COMMENT S'EST PASSéE CETTE 1ère JOURNée ?

On a commencé nos événements, nos ateliers, nos rencontres. Les gens sont tellement surpris par ce lieu atypique. Le Club est une volonté de surprendre. Les femmes s'échappent pour quelques heures.


Combien de temps dure l'événement ?

Du 1er au 18 octobre. C'est une phase test. L'idée est de voir comment tout se passe et de prévoir la suite.






Vous cherchez SURTOUT à créer du lien avec ces femmes ?

Je cherche, pour reprendre ce terme anglais un peu intraduisible, le 'empower women' ! C'est ce que l'on fait depuis le début dans BusinessOFéminin.com. Donner des clés, des outils pour entreprendre, développer ou accélérer la carrière des femmes. C'est toute cette partie conseils. Et faire vivre le magazine 'in real'. Tous les coachs et les entrepreneures qui interviennent lors des petits-déjeuners, ont déjà pris la parole dans le média digital. On avait beaucoup de demandes de lectrices nous disant qu'elles aimeraient rencontrer les gens dont elles lisent les propos.





pourquoi maintenant ?

J'étais à Londres à l'époque. C'était plus compliqué d'organiser des événements à Paris. J'en ai fait là-bas. Aujourd'hui, on a vu depuis l'ouverture qu'il y a un engouement, c'était le moment de le faire. On va voir...






QU'EST-CE QUE LE CLUB APPORTE CONCRèTEMENT AUX FEMMES ?

Très concrètement, ce matin, nous avions un Atelier sur 'Comment monter sa boîte, mode d'emploi'. Il n'y avait que des femmes qui étaient porteuses de projets, en phase de quitter leur job ou qui commençaient à monter leur entreprise. Elles ont pu avoir tous les conseils d'une entrepreneure, Armonie Bellepeau Crochet qui a monté B. LIV une marque de champagne et qui fait aussi des start-up week-ends. Elle leur a donné des conseils personnellement sur leurs projets.




Parlez-nous deS Ateliers DU CLUB ?

D'autres femmes se sont inscrites à notre Atelier sur Comment développer son réseau ? Comment en faire son business... animé par Sandra Legrand, une serial entrepreneure. Une experte du réseau. On n'a pas besoin d'en avoir à la base, on peut le développer. Beaucoup des femmes présentes aujourd'hui, reviennent demain pour cet atelier.

Au fil de ces 3 semaines, nous aurons des ateliers qui correspondent à certaine des étapes de l'entrepreneuriat. On a un Atelier sur Comment lever des fonds auprès de business angels, animé par deux femmes, Séverine Balick (CEO Matador ventures ltd) et cécilia Lundborg (Investisseure à Daphni).


C'est intéressant car une est basée à Londres et ce lieu a pour vocation d'être vraiment international !

Il y a quelques intervenants qui ne sont pas français ou qui ont une expérience internationale, comme Hortense Le Gentil (Executive Coach/Fondatrice de Jay Consulting) qui sort un livre aux Etats-Unis dans quelques jours. Ou des américaines basées à Paris qui pourront donner des clés différentes à ces femmes.





QUE FAISIEZ-VOUS à LONDRES ?

J'ai monté BusinessOFéminin.com à Londres. Ca fait 14 ans que je suis sur le sujet des femmes. J'avais une émission sur les femmes 'Femmes d'Exception' que j'ai animée sur Direct 8, où j'ai reçu beaucoup de femmes d'influence, de Christine Lagarde à Simone Veil. Des connues, des moins connues. Le sujet Femme est une continuité chez moi.


QU'EST-CE QUI VOUS PLAÎT AUTANT CHEZ LES FEMMES ?

Leur capacité à rebondir, à savoir se réinventer. On en voit des exemples tous les jours ici. Elles en ont assez de leur vie dans des grosses boîtes, elles ont envie de changer et ont le courage de le faire. C'est assez féminin. C'est ça qui me fascine. Ce qui m'intéresse, c'est leur donner des outils pour se réinventer.



EST-CE QUE PARFOIS DES LIENS SE NOUENT EN DEHORS DU RAPPORT PROFESSIONNEL ?

Bien sûr. J'en ai aidées. J'ai des lectrices qui m'écrivent tous les jours pour me demander des conseils, j'essaie de les orienter. J'en ai eu certaines au téléphone qui voulaient s'inscrire, mais ne savaient pas par où commencer, je les ai ai appelées. L'idée est de les aider à constituer leur programme pour les aider au maximum.





IL Y A AUSSI UNE IDEE DE TRANSMISSION TRES FORTE DANS CE QUE VOUS FAITES...

Oui, j'ai envie de ça.



QUEL EST VOTRE PARCOURS ?

J'ai commencé à la Commission européenne, puis j'ai passé 1 an dans la communication. Je suis partie, ce qui n'était pas vraiment apprécié par les parents quand on débute sa carrière professionnelle.


Je me disais que je n'allais pas me réveiller à 30 ans en me disant ça ne me plaît pas !

J'ai travaillé quelques années en marketing, là aussi, je me suis dit je ne vais pas faire ça toute ma vie ! Le hasard de la vie a fait que je suis rentrée à Direct 8, lors de sa création en 2005. Là, on m'a confié plusieurs émissions. Il y a un sujet très important chez les femmes, c'est la prise de risques. On a du mal à en prendre à cause de la peur du regard de l'autre. Mais il faut oser ! C'est plus facile quand on est plus jeune. On est dans un pays qui parfois stigmatise. Aux Etats-unis, il y a cette notion d'entreprendre, de réinventer sa vie. L'échec n'est pas un problème, ça arrive. Il faut que ça évolue en France, on ne va pas rester 20 ans dans le même job !



Quelle boss êtes-vous ?

J'essaie de m'entourer de talents, c'est très important de savoir déléguer. On dit toujours : Ce qui est important est de s'entourer de meilleurs que vous dans certaines domaines. J'essaie de comprendre un maximum de choses. Je ne suis pas bonne partout donc c'est ce qui fait que cette aventure grandit aujourd'hui !


SI VOUS N'AVIEZ PAs FAIT BUSINESS O FEMININ, AURIEZ-VOUS été ENTREPRENEURE ?

C'est une très bonne question. Si je n'était pas partie à Londres pour des raisons personnelles ? Je ne sais pas si je serais devenue entrepreneure. J'étais destinée à autre chose. J'étais partie pour continuer dans cette vie télévisuelle. En 2017, je suis retournée sur CNews. J'ai rencontré des femmes extraordinaires. je me suis formée sur le tard avec des grands noms comme Philippe Labro, c'était profitable de pouvoir bénéficier de ces talents là. Il y avait beaucoup de liberté sur cette chaîne quand j'ai commencé. J'ai adoré.



POURQUOI ÊTRE PARTIE ?

L'amour m'a rattrapée...



JUSTEMENT, QUELLE PLACE A L'AMOUR DANS VOTRE VIE D'ENTREPRENEURE ?

Je vis avec une entrepreneur, je suis mariée avec. J'ai beaucoup de chance d'être avec quelqu'un qui comprend ce que c'est.



QUELLE EST LA REACTION DES HOMMES QUAND VOUS DITES VOTRE METIER ?

Je ne dirais pas que c'est un métier, pour moi c'est plus une passion. C'est très commun, on voit beaucoup d'entrepreneures aujourd'hui. Ce qui peut varier, c'est le degré de folie. J'ai un côté un peu fou. Avoir entrepris 60 événements en 3 semaines ! mais je pense que toute entrepreneure a une part de folie douce.






À propos de Business O Féminin 

Business O Féminin est un media digital et un réseau fondé en juin 2013 par Véronique Forge Karibian. Il réunit aujourd’hui une communauté de plus de 100 000 femmes en France et à l’international. Media d’influence, Business O Féminin est leader sur l’entrepreneuriat féminin, la carrière des femmes et partenaire de nombreux événements. En octobre 2019, Businessofeminin.com fait peau neuve et accélère sa croissance. 


Eloïse Maillot


#entrepreneuriat #entreprendre #femmes #womaninbusiness #womanwithpower #femmesdumonde #oser #developpementpersonnel #paris #parisienne #business #empowerment #empouvoirement #feminisme #howtobeparisian

  • Instagram Nouvelle Veg
  • Twitter Nouvelle Veg
  • Facebook Nouvelle Veg

© 2019 by Nouvelle Veg 2019. All rights Reserved