• ARTICLE

ūü•© REDEFINE MEAT L√ąVE 29 MILLIONS D'USD POUR IMPRIMER DE LA VIANDE SANS ANIMAUX

PAR CONSTANCE MILLER.

DR/Redefine Meat

Redefine Meat r√©volutionne le march√© de la viande v√©g√©tale avec une technologie avant-gardiste d'impression 3D et l√®ve 29 millions USD cette semaine. Le steak alternatif v√©g√©tal est bien en marche et va commencer sa course en Isra√ęl !





Il y a quelques jours, la start-up israélienne Redefine Meat a levé 29 millions de USD afin de commercialiser sa viande végétalienne imprimée en 3D.


" Redefine Meat utilise une technologie d'impression 3D exclusive, une modélisation numérique de la viande et des formules alimentaires avancées afin de produire de la viande sans animaux, avec la même apparence, texture et saveur que la viande : sang, muscle, viande ". C'est ainsi que Redefine Meat se définit.




Son objectif ? Devenir " la plus grande entreprise de viande alternative au monde d'ici 2030", précise sur le site Veg News, le CEO et co-fondateur de Redefine Meat, Eshchar Ben-Shitrit.




La jeune start-up fondée en 2019, avait déjà levée 6 millions de dollars la même année en septembre dernier, afin de développer sa technologie d'impression 3D, avant-gardiste.

Ce proc√©d√© d'impression unique utilise la cartographie de 70 param√®tres sensoriels, afin de cr√©er une coupe de viande v√©g√©talienne qui imite le steak de boeuf √† tous les niveaux (go√Ľt, texture...) et sans cholest√©rol !




LES INVESTISSEURS DU STEAK ALTERNATIF


"En 2019, la société a achevé un tour de table de financement de démarrage de 6 millions de dollars dirigé par CPT Capital, Hanaco Ventures, PHW Group (la plus grande entreprise de volaille d'Allemagne) et des investisseurs providentiels israéliens et a utilisé ce financement pour finaliser le développement de son imprimante 3D révolutionnaire", précise le site Veg news.


Le march√© mondial des substituts de viande est le segment de l'industrie alimentaire qui conna√ģt la croissance la plus rapide et devrait atteindre 140 milliards de dollars par an d'ici 2030.


Son premier produit ? Le Alt-Steak.




Son objectif ? Faire baisser l'impact environnemental lié à l'élevage d'animaux avec un impact inférieur à 95%, mais également permettre aux distributeurs de vendre de la viande sans animaux.

1 kilo de viande de bŇďuf = 25 kg d'aliments = 20 000 litres d'eau = produit 22 kg de gaz √† effet de serre. (Sources Redefine Meat).


D'autres voix s'élèvent contre les impacts négatifs de l'industrie de la viande, comme le très célèbre documentaire Cowspirancy : The Sustainability Secret, qui présente les chiffres. Selon eux, l’industrie de la viande utiliserait 129.000 milliards de litres d’eau par an. Ainsi, la production d'un burger nécessiterait plus de 2 000 litres d’eau, équivalent à deux mois de douches.

Le résultat : 5 % de l’eau utilisée aux Etats-Unis est destinée à un usage domestique, contre 55 % pour l’élevage.


Et leurs contradicteurs d'affirmer qu'une alimentation mondiale végétalienne, augmenterait encore plus le nombre de terres à cultiver destinées à une consommation humaine.


La prochaine génération... Alt-Meat ?


Constance Miller


Sources :

https://www.redefinemeat.com/

https://vegnews.com/

https://www.consoglobe.com/