• TRIBUNE

"T'AS VU L'EFFET QUE TU ME FAIS ?"

PAR FRANCE NESPO.


Elle a sonné, il lui a ouvert la porte d’entrée. C’était chez lui.



Lui devant, elle à sa suite, ils ont traversé tout l’appartement.

Au détour d’un couloir, il a ouvert la porte d’une chambre. Suite conjugale.

Ils sont entrés dans la chambre.

Sa chambre à lui.

À partir de là, tout est allé très vite.


Il l’a poussée sur son lit. Son lit à lui.

Elle revoit la tête qu’il avait quand une fois étendu sur elle, en lui prenant une main

qu’il a posée sur son entrejambe à lui, au creux de son jean à lui, il lui a dit :


« T’as vu, l’effet que tu me fais ? »


Malade, complètement malade


C’était un type un peu malade. Peut-être même complètement malade. Elle ne sait plus trop. C’était il y a des décennies. Cent cinquante ans, peut-être. La mémoire, c’est un drôle de truc.

La preuve, elle ne sait même plus comment elle est ressortie de cette chambre, de cet appart. Si elle a couru ou non dans le couloir, si elle a ou non claqué sur elle la porte palière.


Décidément, oui, la mémoire est un drôle de truc.


Tout ce qu’elle sait, aujourd’hui, c’est que si le hasard fait qu’elle se retrouve avec ce type assis dans un salon en face d’elle de l’autre côté d’une table, elle se lève, traverse la pièce

et elle lui fout une baffe.


Avec ce seul commentaire si autour d’elle on s’étonne et on s’insurge :

« Ne vous inquiétez pas. Si vous ne savez pas pourquoi je lui mets une mandale en pleine tronche, lui, il le sait. Vous n’avez qu’à le lui demander. »


Balance ton porc


Mauvaise expression.

On sait même que pour certaines, ça s’est fini – mal –