• NEWS

đŸ¶ Un couple condamnĂ© en Australie pour avoir soumis leurs chiots Ă  un rĂ©gime vegan

PAR LOUISE NAULEAU ET CONSTANCE MILLER.

Les chiots Ula et Roo - Crédit photo fournie par RSPCA

Un couple de vĂ©gĂ©talien en Australie vient d’ĂȘtre condamnĂ© pour avoir imposĂ© Ă  leurs animaux, un rĂ©gime exclusivement vegan, dĂ©clare la BBC. Les animaux souffraient de divers maux, de carences et Ă©taient sous-alimentĂ©s. Ne parvenant pas Ă  se rĂ©tablir aprĂšs son arrivĂ©e aux urgences, le chiot Roo a dĂ» ĂȘtre euthanasiĂ©.




C’est une bien triste histoire qui s’est dĂ©roulĂ©e en Australie. Dans l’État du Queensland, au nord-est de l’Australie, James McKenzie et Megan Price ont Ă©tĂ© condamnĂ©s pour avoir sous-alimentĂ© leurs deux chiots, Roo et Ula. Le couple, vĂ©gĂ©talien, soumettait leurs animaux au mĂȘme rĂ©gime alimentaire qu’eux, en d’autres termes un rĂ©gime vegan, soi-disant par manque de moyens.


La nourriture des deux chiots se composait de quinoa, de cĂ©rĂ©ales, de riz ou encore de pois-chiche. Cette nutrition, qui n’est absolument pas adaptĂ©e aux animaux, a provoquĂ© chez les chiots des carences et de sĂ©vĂšres maigreurs.


En France, le député LREM qui a porté la loi en faveur de la lutte contre la maltraitance animale, Loïc Dombreval s'est clairement positionné contre une alimentation vegan pour les animaux, invoquant une question éthique, celle de ne pas imposer à un animal, son propre choix personnel, qui ne relÚve que de sa seule responsabilité.


Les chiots ont Ă©tĂ© admis d’urgences chez le vĂ©tĂ©rinaire aprĂšs une visite de la RSPCA (Royal Societe for the Prevention of Cruelty to Animals). Ce n’était pas la premiĂšre fois que la sociĂ©tĂ© rendait visite au couple. Lors d’une prĂ©cĂ©dente entrevue, James et Megan avaient d’ailleurs affirmĂ© que leurs chiots Ă©taient morts, qu’ils Ă©taient « allĂ©s Ă  Dieu ». La RSPCA avait appris une semaine plus tard qu’il s’agissait d’un mensonge. Le couple avait Ă©galement reçu par deux fois l’ordre de faire examiner leurs deux chiots chez un vĂ©tĂ©rinaire. Les chiots leur ont Ă©tĂ© ainsi retirĂ©s.


En arrivant aux urgences, les vĂ©tĂ©rinaires ont dĂ©couvert plusieurs choses. Le chiot Roo souffrait d’insuffisance pondĂ©rale et peinait Ă  se tenir debout. Il s’était blessĂ© Ă  la patte un mois auparavant et ses propriĂ©taires avaient confectionnĂ© un plĂątre « maison » grĂące Ă  un tutoriel trouvĂ© sur internet. Son Ă©tat de santĂ© ne faisant que s’aggraver, Roo a dĂ» ĂȘtre euthanasiĂ©. Quant Ă  Ula, aujourd’hui, sa santĂ© s’est nettement amĂ©liorĂ©e. Elle vit chez une nouvelle famille qui l’a prĂ©nommĂ©e Scrappy Doo. James et Megan ont reçu une amende de 9000 dollars, soit environ 5800€. De plus, ils n’ont pas le droit de possĂ©der d’animaux de compagnie pendant une durĂ©e de trois ans.


Depuis trois ans, le docteur-vétérinaire Thierry Bedossa, qui exerce à Neuilly-sur-Seine, voit une augmentation de familles souhaitant donner à manger à leurs chats et chiens, un régime alimentaire vegan. Il répondra bientÎt à nos questions, afin d'éclairer les personnes qui souhaitent faire passer leur animal à un régime végétalien, ce qui implique un vrai suivi mensuel, des analyses et un soutien auprÚs d'un vétérinaire, tout particuliÚrement dans le cas du chat. L'état de santé, l'ùge et les risques de comorbidité de votre animal sont également des critÚres à prendre en compte avant de modifier leur alimentation.


Alors ne modifiez rien sans avertir le vétérinaire qui suit votre animal, avant.


Louise Nauleau et Constance Miller


0 commentaire