• NEWS

đŸ•č Youtube bannit de sa plateforme les vidĂ©os de faux sauvetages d'animaux

PAR LOUISE NAULEAU.

La mondialement cĂ©lĂšbre plateforme de streaming YouTube a dĂ©cidĂ© de bannir les vidĂ©os mettant en scĂšne de faux sauvetages d’animaux. Du contenu trĂšs souvent complĂštement scĂ©narisĂ© reprĂ©sentant des animaux agonisants, telle est la sombre face cachĂ©e de YouTube. Une enquĂȘte signĂ©e Lady Freethinker.



Un fléau se propage sur YouTube.


Dans le but de gagner toujours plus d’argent au travers notamment de publicitĂ©s payĂ©es par des grandes marques, de likes et de popularitĂ©, certains Youtubeurs peu scrupuleux mettent en scĂšne des sauvetages d’animaux. De prime abord, cela peut paraĂźtre admirable. Mais il n’en est rien : musique dramatique, images choquantes, animaux gisants au sol : tout est thĂ©ĂątralisĂ© de A Ă  Z.


Ces faux hĂ©ros utilisent l’empathie et la compassion du public : Comment ne pas ĂȘtre Ă©mu lorsqu’un adolescent sauve un pauvre petit chaton ensanglantĂ© ?


Malheureusement, le sauvetage est faux, mais douleurs et blessures des animaux sont elles bien rĂ©elles. Ces derniers sont volontairement mis en danger afin d’ĂȘtre « sauvĂ©s ». Et leurs blessures sont loin d’ĂȘtre anodines. Chiot piĂ©gĂ© au milieu d’une bande de serpents, chats enterrĂ©s vivant, lapins sanguinolents
 Entre cruautĂ© animale et intentions malsaines, certains sont prĂȘts Ă  tout pour faire le buzz.


La dĂ©cision de bannir ces vidĂ©os de la part de YouTube fait suite Ă  une enquĂȘte de l’ONG Lady Freethinker. Celle-ci a signalĂ© plus de 2000 vidĂ©os de violence envers les animaux. Ainsi, YouTube serait prĂȘt Ă  abandonner la diffusion de vidĂ©os qui accumulent plusieurs centaines de milliers de vues, tĂ©moignant de la grande popularitĂ© de ce genre de contenus. Une interdiction attendue depuis longtemps par l’organisation, pour qui cela reprĂ©sente « Une victoire pour les animaux ».


Pour l’instant, YouTube n’a pas fourni de dĂ©tails quant Ă  la maniĂšre dont les vidĂ©os vont ĂȘtre contrĂŽlĂ©es. En outre, la plateforme rĂ©flĂ©chit Ă©galement Ă  interdire les vidĂ©os dans lesquelles des animaux se font dĂ©vorer vivants.


Reste à voir si ces mesures s’avùreront efficaces


Louise Nauleau


0 commentaire